Deux morts dans l’effondrement de gradins d’une synagogue près de Jérusalem
Rechercher

Deux morts dans l’effondrement de gradins d’une synagogue près de Jérusalem

Un garçon de 12 ans et un homme de 40 ans ont péri; 167 personnes évacuées dont cinq personnes dans un état grave et 10 étant modérément blessées

Les médecins et les forces israéliennes évacuent les blessés suite à l'effondrement d'un gradin dans une synagogue de l'implantation de Givat Zeev, en Cisjordanie, le 16 mai 2021. (Crédit : Gil COHEN-MAGEN / AFP)
Les médecins et les forces israéliennes évacuent les blessés suite à l'effondrement d'un gradin dans une synagogue de l'implantation de Givat Zeev, en Cisjordanie, le 16 mai 2021. (Crédit : Gil COHEN-MAGEN / AFP)

L’effondrement dimanche soir de gradins dans une synagogue située dans une implantation israélienne près de Jérusalem a fait deux morts et de nombreux blessés légers, rappelant la tragédie récente du mont Meron, ont rapporté les autorités locales.

Des centaines de fidèles étaient réunis pour célébrer la fête juive de Chavouot (la Pentecôte juive) dans une synagogue de Givat Zeev, en Cisjordanie, lorsqu’une partie des gradins a cédé sous leurs pieds.

Selon un porte-parole du Magen David Adom, un garçon de 12 ans faisait partie des deux personnes tuées. La deuxième victime est un homme de 40 ans.

167 personnes ont été évacuées vers des hôpitaux dans un état léger. Cinq personnes étaient dans un état grave et 10 autres sont modérément blessées suite à l’affaissement de cette structure « en construction ».

« Il était interdit de prier dans ce bâtiment », a indiqué sur place le commandant de la police de Jérusalem, Doron Tourgeman.

La chaîne publique Kan a publié des documents dans lesquels la police et le Conseil régional tentaient de se renvoyer la responsabilité de la mise en œuvre d’une ordonnance interdisant les offices de Chavouot à la synagogue Karlin, dont les travaux n’étaient pas terminés.

Ces documents montrent les mises en garde de la police en direction du Conseil local face aux dangers d’une permission octroyée au lieu de culte pour y organiser des offices, notant que le bâtiment n’était pas terminé et qu’il n’avait pas obtenu l’autorisation de recevoir du public. Toutefois, quand le conseil local avait demandé à la police de faire appliquer l’ordonnance de fermeture, la police lui avait répondu en lui renvoyant la balle.

Certains soulignent que la police aurait dû empêcher les fidèles d’entrer dans le bâtiment au lieu de laisser cette responsabilité au conseil local, qui n’a que des capacités limitées pour faire respecter les règles.

Des Juifs ultra-orthodoxes se rassemblent sur la tombe de Rabbi Shimon Bar Yochai au mont Meron, dans le nord d’Israël, le 29 avril 2021, alors qu’ils célèbrent la fête juive de Lag BaOmer. (JALAA MAREY / AFP)

Les premières images diffusées par les médias israéliens montrent la rangée du fond de la synagogue, où se tenaient des dizaines d’hommes en train de prier, se rompre en l’espace de quelques secondes, projetant au sol les fidèles et créant un mouvement de foule.

« Mon coeur va aux victimes de la catastrophe de Givat Zeev. Les forces de l’armée, dirigées par le commandement du front intérieur et l’armée de l’air, s’efforcent d’aider à l’évacuation. Je prie pour la sécurité des blessés », a tweeté Benny Gantz, le ministre israélien de la Défense.

Cet événement intervient moins d’un mois après la bousculade géante ayant fait 45 morts, dont de nombreux 16 enfants et adolescents, lors d’un pèlerinage auquel participaient des milliers de juifs orthodoxes au mont Meron dans le nord d’Israël.

Les victimes du drame de Meron, le 30 avril 2021. De haut en bas, de gauche à droite : Chen Doron, Haim Rock, Ariel Tzadik, Yossi Kohn, Yisrael Anakvah, Yishai Mualem, Yosef Mastorov, Elkana Shiloh, Moshe Levy, Shlomo Zalman Leibowitz, Shmuel Zvi Klagsbald, Mordechai Fakata, Dubi Steinmetz, Abraham Daniel Ambon, Eliezer Gafner, Yosef Greenbaum, Yehuda Leib Rubin, Yaakov Elchanan Starkovsky, Haim Seler, Yehoshua Englard, Moshe Natan Neta Englard, Yedidia Hayut, Moshe Ben Shalom, David Krauss, Eliezer Tzvi Joseph, Yosef Yehuda Levy, Yosef Amram Tauber, Menachem Knoblowitz, Elazar Yitzchok Koltai, Yosef David Elhadad, Shraga Gestetner, Yonatan Hebroni, Shimon Matalon, Elazar Mordechai Goldberg, Moshe Bergman, Daniel Morris, Ariel Achdut, Moshe Mordechai Elhadad, Hanoch Slod, Yedidya Fogel, Menahem Zakbah, Simcha Diskind, Moshe Tzarfati, Nahman Kirshbaum et Eliyahu Cohen.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...