Dieudonné expulsé de son théâtre parisien : décision en appel en novembre
Rechercher

Dieudonné expulsé de son théâtre parisien : décision en appel en novembre

La résiliation du bail du théâtre de la Main d'Or avait été ordonnée en 2015, mais le polémiste avait fait appel et continué à se produire dans la salle

Dieudonné M'Bala M'Bala à son arrivée au tribunal de Paris, le 13 décembre 2013. (Crédit : Joel Saget/AFP)
Dieudonné M'Bala M'Bala à son arrivée au tribunal de Paris, le 13 décembre 2013. (Crédit : Joel Saget/AFP)

La cour d’appel de Paris dira le 8 novembre si elle confirme l’expulsion de Dieudonné du théâtre parisien de la Main d’Or, demandée par les propriétaires de cette salle où il se produit depuis plus de 15 ans.

Le 29 septembre 2015, le tribunal de grande instance de Paris avait prononcé la résiliation de son bail, au motif que sa société, Bonnie Productions, avait commis des infractions à ce bail, et ordonné son expulsion, sans toutefois demander que cette décision soit exécutée sur le champ.

Dieudonné M’bala M’bala avait fait appel. Depuis, il continue à se produire dans cette salle située passage de la Main d’Or, dans le 11e arrondissement à Paris.

Mercredi, lors de l’audience en appel, l’avocate des propriétaires du théâtre, la SCI Passage d’Or, a demandé la confirmation du jugement.

L'entrée du théâtre de la Main d'Or, à Paris, le 13 janvier 2014. (Crédit : Patrick Kovarik/AFP)
L’entrée du théâtre de la Main d’Or, à Paris, le 13 janvier 2014. (Crédit : Patrick Kovarik/AFP)

Ces propriétaires relèvent que lorsqu’ils avaient acquis les lieux en 2011, c’était la société Bonnie Productions, gérée par Dieudonné, qui était titulaire du bail. Or, l’exploitation de la salle semblait en fait relever des Productions de la Plume, gérée par sa compagne. En outre, Bonnie Productions avait été provisoirement radiée du registre du commerce en septembre 2013, pour cessation d’activité.

De son côté, la défense de Dieudonné a dénoncé des « problèmes inventés » pour « des raisons politiques » visant à affaiblir Dieudonné, en soulignant que ce bail était pourtant « extrêmement rentable » pour les propriétaires.

Dieudonné M’bala M’bala a été condamné à plusieurs reprises pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale. Un de ses spectacles avait par ailleurs été interdit début 2014, une mesure rarissime.

Il a été récemment rejugé pour provocation à la haine et injure raciale en raison de propos sur les juifs tenus en juillet et octobre 2015 dans son spectacle « La Bête immonde ». Hasard du calendrier, la cour d’appel de Paris se prononcera également le 8 novembre dans ce dossier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...