Dieudonné expulsé du théâtre de la Main d’Or
Rechercher

Dieudonné expulsé du théâtre de la Main d’Or

Les propriétaires du théâtre où l'humoriste antisémite se produisait pendant des années affirment qu'il a violé les termes du bail

Dieudonné M'Bala M'Bala (Crédit : capture d'écran YouTube)
Dieudonné M'Bala M'Bala (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le tribunal de Paris a ordonné l’expulsion de le polémiste français Dieudonné, qui incite souvent à la haine raciale contre les Juifs, d’un théâtre où il a travaillé au cours des quinze dernières années.

Le Tribunal de grande instance de Paris a ré-ordonné l’expulsion de Dieudonné du théâtre de la Main-d’Or mardi, a signalé Le Monde.

Dieudonné, qui a été condamné au moins huit fois pour incitation à la haine raciale contre les Juifs, a déclaré qu’il ferait appel. Il pourra continuer à utiliser le théâtre pendant son appel.

Dans la requête d’expulsion, les propriétaires du Théâtre de la Main d’Or ont cité une violation des termes du contrat de location, qu’ils ont contracté avec une société détenue par Dieudonné, Bonnie Productions.

Mais les propriétaires ont démontré que le théâtre était utilisé par Productions de la Plume, qui est une société détenue par la compagne de Dieudonné, Noémie Montagne. Selon les propriétaires, une clause dans le contrat de bail qui interdit la sous-location a été violée.

Dieudonné, qui s’est déclaré lui-même légalement insolvable, utiliserait un réseau élaboré de complices, de filiales et d’entreprises pour éviter le paiement des amendes qui lui ont été infligées pour ses délits liés à l’incitation à la haine raciale.

Dieudonné n’était pas présent à l’audience mardi, selon Le Monde.

L’an dernier, Dieudonné a dû annuler une tournée de son spectacle précédent après que plusieurs maires, agissant à la demande du ministre de l’Intérieur de l’époque, Manuel Valls, ont émis des interdictions déclarant que l’événement était un rassemblement illégal qui menace l’ordre public.

Son nouveau spectacle contient des passages liés à Ilan Halimi, un jeune vendeur de téléphone parisien juif qui a été torturé et assassiné en 2006 par le gang des Barbares, parce qu’il était Juif.

Dieudonné est aussi le promoteur de la quenelle, un salut quasi-nazi, et du terme ‘shoananas’ – un mélange du mot hébreu pour l’Holocauste et du mot ananas, dont il se sert pour suggérer que l’Holocauste n’a jamais eu lieu sans violer ouvertement les lois françaises interdisant ces dénégations.

Dieudonné fait l’objet d’une enquête menée par les autorités fiscales pour fraude et évasion fiscale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...