Discours de Yoni Peres aux funérailles de son père
Rechercher

Discours de Yoni Peres aux funérailles de son père

"Quand on lui a demandé ce qu’il voudrait qu’on écrive sur sa pierre tombale après sa mort, il a répondu, sans hésiter 'Il était trop jeune pour mourir' "

Yoni Peres, le 30 septembre 2016 (crédit : capture d'écran GPO)
Yoni Peres, le 30 septembre 2016 (crédit : capture d'écran GPO)

Yoni Peres raconte que son père s’est toujours perçu comme quelqu’un de « timide »

« Mon père s’est toujours considéré comme quelqu’un de timide, même s’il était toujours sous les feux de la rampe. J’ai dû hériter de ce trait de caractère de chez lui. Nous avons toujours eu un lien profond et spécial, que nous n’avons pas toujours verbalisé. Malgré ses nombreuses absences, il a toujours manifesté un grand intérêt pour nous, même de loin. Il m’a aidé dans des moments difficiles et j’ai tenté de lui rendre la pareille, de l’aider, bien qu’il avait en lui des réserves de forces intérieures incommensurables.

« Mon père était sensible et tenait aux personnes qui l’entouraient », poursuit Yoni Peres.

« Il n’était pas dirigé par son ego. Il traitait chacun comme son égal, en étant toujours à l’écoute, intéressé et manifestant son soutien. Il aimait profondément sa famille, et tous ceux qui l’ont rejointe. »

« Ces dernières années, il baignait dans l’amour que lui témoignaient des millions de personnes en Israël et dans le monde entier. C’était beau à voir.

« Quand on lui a demandé ce qu’il voudrait qu’on écrive sur sa pierre tombale après sa mort, il a répondu, sans hésiter ‘Il était trop jeune pour mourir’ « .

« En effet, cher papa, c’est aussi ce que je ressens. Tu nous as quittés prématurément. Tu aurais pu en faire encore tant », dit-il.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...