Rechercher

Drame d’Annecy: garde à vue prolongée pour l’auteur de l’attaque au couteau

L'état de Abdalmasih H., réfugié syrien en errance en France après plusieurs années en Suède, a été jugé "compatible avec la garde à vue" après son expertise psychiatrique

Des personnes déposent des fleurs et des bougies à la mémoire des victimes d'une attaque au couteau survenue la veille dans le parc des Jardins de l'Europe à Annecy, dans les Alpes françaises, le 9 juin 2023. (Crédit : OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)
Des personnes déposent des fleurs et des bougies à la mémoire des victimes d'une attaque au couteau survenue la veille dans le parc des Jardins de l'Europe à Annecy, dans les Alpes françaises, le 9 juin 2023. (Crédit : OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

La garde à vue de l’auteur de l’attaque au couteau qui a fait six blessés, dont quatre très jeunes enfants jeudi à Annecy, a été prolongée vendredi, alors que le président Macron et son épouse se sont rendus au chevet des victimes, avant de rencontrer les personnes qui ont apporté leur soutien pendant le drame.

L’état de Abdalmasih H., un réfugié syrien en errance en France après plusieurs années de stabilité en Suède, a été jugé « compatible avec la garde à vue » après son expertise psychiatrique, selon une source proche de l’enquête.

« Agression arme blanche à Annecy. La garde à vue du mis en cause est prolongée. Pas d’autre communication prévue ce jour en l’état », a informé vendredi un tweet laconique de la procureure Line Bonnet-Mathis.

Emmanuel et Brigitte Macron ont rendu visite aux victimes hospitalisées à Grenoble avant d’aller à Annecy pour rencontrer ceux qui ont apporté « aide et soutien » pendant le drame qui a secoué vendredi cette ville paisible des Alpes du Nord.

Le président français Emmanuel Macron (C), entouré de son épouse Brigitte Macron (G), est accueilli par la directrice du CHU de Grenoble, Monique Sorrentino (D), alors qu’il arrive pour rendre visite aux victimes d’une attaque au couteau au CHU de Grenoble, dans les Alpes françaises, le 8 juin 2023, au lendemain d’une attaque massive au couteau dans le parc de la ville. (Crédit : Benoit Lagneux / POOL / AFP)

Deux des quatre enfants blessés dans l’attaque sont toujours en « urgence vitale », a précisé le porte-parole du gouvernement Olivier Véran, peu avant le déplacement présidentiel.

Trois des petits blessés ont été transférés à Grenoble, le quatrième à Genève en Suisse, après avoir reçu les premiers soins à Annecy.

Depuis son interpellation, quelques minutes après l’attaque sur les enfants, Abdalmasih H. n’a donné aucune explication à son geste et fait « obstruction à la garde à vue », notamment en se « roulant par terre », selon une source proche de l’enquête. Si l’examen psychiatrique avait conclu à l’abolition du discernement, la garde à vue aurait été levée et les médecins auraient pris le relais.

« Tristresse et haine »

A ce stade, ses motivations semblent « sans mobile terroriste apparent », selon le parquet d’Annecy.

Sans antécédent judiciaire et sans domicile fixe, cet homme de 31 ans qui a vécu pendant dix ans en Suède, avait quitté sa famille il y a quelques mois pour partir en France et se trouvait à Annecy depuis l’automne 2022. Quand il est passé à l’acte, il n’était pas sous l’emprise de stupéfiants ou de l’alcool.

Ce père d’une enfant de trois ans était en situation régulière quand il est arrivé en France, il y a quelques mois. Dans une nouvelle demande d’asile déposée en France en novembre 2022, il s’était déclaré « chrétien de Syrie », selon une source policière. Il portait une croix chrétienne quand il a été interpellé.

L’assaillant, short noir et foulard bleu noué sur la tête, visait clairement les enfants lors de son attaque meurtrière, selon des images du drame authentifiées par l’AFP. On le voit dans cette vidéo lever les bras au ciel et crier en anglais « au nom de Jésus! ».

Une capture d’écran tirée d’une vidéo obtenue par l’AFPTV le 8 juin 2023 montre un homme armé d’un couteau s’enfuyant après avoir attaqué un groupe de jeunes enfants jouant au bord du lac d’Annecy dans les Alpes françaises, blessant également quatre personnes. (Crédit : AFPTV/AFP)

Les images montrent aussi un jeune homme portant un sac à dos tenter de le faire reculer. Prénommé Henri, il doit faire partie des personnes que doit rencontrer Emmanuel Macron vendredi, selon l’Elysée.

Un adulte a été hospitalisé après avoir été blessé par l’agresseur puis touché par les tirs de la police pendant l’interpellation, et un autre adulte a été touché plus légèrement.

L’attaque, qui s’est produite en plein jour a horrifié les Annéciens et les milliers de touristes présents en ce début de saison estivale.

Les larmes aux yeux, des dizaines de personnes choquées déposaient des fleurs ou venaient se recueillir devant le petit mémorial improvisé dans l’aire de jeux. Bouquets de roses blanches, peluches, bougies et messages de soutien s’accumulent devant les châteaux de bois et les toboggans.

Un petit autel improvisé avec des bougies, des roses blanches et des messages a été dressé jeudi soir dans un coin de l’aire de jeux où s’est déroulée l’agression. « L’innocence attaquée, quelle tristesse !! Une pensée très émue pour les petites victimes et autres blessés », peut-on lire parmi les messages écrits à la main.

Des personnes déposent des fleurs et des bougies à la mémoire des victimes d’une attaque au couteau survenue la veille dans le parc des Jardins de l’Europe à Annecy, dans les Alpes françaises, le 9 juin 2023. (Crédit : OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

Thierry Dekoninck, un habitant des environs est venu déposer des roses dans cette aire de jeu où il vient « pratiquement tous les dimanches » avec ses enfants. Il ressent « de la tristesse, de la peine pour la famille, un peu la haine aussi parce que le monde devient fou, j’ai l’impression ».

L’attaque a suscité une avalanche de réactions dans le monde politique, des élus de droite et d’extrême droite mettant en avant l’origine et le statut de l’agresseur. La Première ministre Elisabeth Borne et le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin se sont déjà rendus jeudi à Annecy.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.