El Al lance une plateforme pour partager des taxis dans les aéroports du monde
Rechercher

El Al lance une plateforme pour partager des taxis dans les aéroports du monde

Accessible sur mobile, cette plateforme est la première à être proposée par une compagnie aérienne

Des taxis de l'entreprise Hadar à l'aéroport international Ben Gurion de Tel Aviv, le 29 moi 2017. (Flash90)
Des taxis de l'entreprise Hadar à l'aéroport international Ben Gurion de Tel Aviv, le 29 moi 2017. (Flash90)

La compagnie israélienne El Al a lancé un nouveau service digital qui permet aux passagers de partager des taxis quand ils arrivent à destination, y compris en Israël, afin de réduire le coût de transport entre le centre-ville et l’aéroport. Il s’agit de la première fois qu’une compagnie aérienne propose un tel service à ses clients, a annoncé le fleuron de l’aviation du pays mardi.

Le service sera disponible pour les passagers d’El Al mais aussi d’autres compagnies aériennes. El Al ne fournit pas le service de taxi, mais seulement la plateforme – un site internet.

Les passagers intéressés doivent s’inscrire, et ensuite le site les met en contact avec d’autres passagers sur le même vol, avec lesquels ils peuvent prendre un taxi ou partager une voiture. Cela permet de réaliser des économies, de protéger l’environnement et cela donne l’opportunité aux passagers de rencontrer de nouvelles personnes dans un pays étranger, a précisé le communiqué.

Les passagers qui veulent utiliser le service doivent accéder au site – à l’heure actuelle seulement disponible sur mobile – et renseigner certains détails comme le numéro et la date du vol, l’adresse à laquelle ils se rendent depuis l’aéroport, une adresse email et un numéro de téléphone. El Al a précisé que ces informations ne sont pas transmises aux autres clients qui se sont inscrits sur le service.

Une fois que le service a trouvé une solution, les passagers reçoivent un message ou un email avec un lien vers une page de discussion sécurisée et anonyme, où ils peuvent communiquer directement et régler certains détails comme fixer un point de rencontre et décider du mode de transport qu’ils vont utiliser.

« Le service est complètement gratuit et vise à améliorer l’expérience du client, a déclaré Shahar Markovitch, responsable digital et de l’information, par téléphone. Nous avons mené des recherches et nous avons remarqué qu’il s’agissait d’un véritable problème pour les clients ».

A titre d’exemple, un trajet d’un aéroport de Londres vers le centre-ville peut coûter 500 shekels (environ 120 euros), a déclaré El Al dans le communiqué.

« Les Israéliens ne sont pas timides et ils demandent souvent aux gens qui font la queue s’il veulent partager un taxi pour aller en ville, a déclaré Markovitch. Mais tous les passagers n’ont pas le courage de le faire. Alors nous avons pris cette idée et proposé une solution digitale ».

Markovitch a déclaré que la plateforme continuera à être améliorée à mesure que la compagnie aérienne aura des retours des clients. « Pour l’instant, nous avons lancé la version la plus rapide et la plus simple », a-t-il dit.

L’équipe digitale d’El Al a travaillé sur le projet avec une startup locale, a précisé Markovitch.

« Ce service s’inscrit dans la démarche d’innovation de notre entreprise. Nous lançons des nouveaux produits digitaux pour nos clients et nous les améliorons tout le temps », a-t-il noté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...