Elections : L’ambassadeur à Wellington a déposé le premier bulletin de vote
Rechercher

Elections : L’ambassadeur à Wellington a déposé le premier bulletin de vote

Ran Yaakoby a donné le coup d'envoi du scrutin du 23 mars ; pour la première fois, des urnes seront installées à Abou Dhabi, Dubaï, Rabat et Manama

Ran Yaakoby, ambassadeur d'Israël en Nouvelle-Zélande, dépose son bulletin de vote lors de l'ouverture du vote anticipé pour les diplomates aux prochaines élections, le 10 mars 2021 (Crédit : ministère des Affaires étrangères).
Ran Yaakoby, ambassadeur d'Israël en Nouvelle-Zélande, dépose son bulletin de vote lors de l'ouverture du vote anticipé pour les diplomates aux prochaines élections, le 10 mars 2021 (Crédit : ministère des Affaires étrangères).

Le vote anticipé pour les diplomates israéliens et le personnel des ambassades du pays à l’étranger a commencé mercredi soir, et l’envoyé en Nouvelle-Zélande a déposé le premier bulletin de vote des élections du 23 mars.

L’ambassadeur Ran Yaakoby a voté dans un isoloir installé pour le personnel diplomatique à l’ambassade de Wellington, qui a ouvert à 22 heures, heure israélienne.

Après la Nouvelle-Zélande, 103 autres bureaux de vote seront ouverts dans une centaine d’ambassades et de missions à l’étranger, les derniers votes ayant lieu à Los Angeles et à San Francisco.

Les urnes dans les ambassades resteront ouvertes pendant deux jours, a annoncé mardi la Commission centrale électorale.

Pour la première fois, quatre nouveaux postes diplomatiques seront installés au Maroc, à Bahreïn, ainsi qu’à Abou Dhabi et Dubaï aux Émirats arabes unis.

Israël a établi des relations diplomatiques avec les Émirats arabes unis, le Maroc et Bahreïn, ainsi qu’avec le Soudan et le Bhoutan, depuis la dernière élection nationale en mars 2020.

Selon la loi israélienne, les simples citoyens vivant à l’étranger ne peuvent pas voter, sauf s’ils viennent en Israël, mais des exceptions sont prévues pour les diplomates et leurs familles. Quelque 4 000 Israéliens seront autorisés à voter dans les bureaux diplomatiques du monde entier.

La loi contre le vote par correspondance a suscité la controverse ces dernières semaines après qu’Israël a arrêté les vols et interdit aux voyageurs internationaux d’entrer dans le pays en raison de la pandémie, bloquant des milliers de citoyens à l’étranger avant les élections. L’aéroport a depuis été rouvert.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...