Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Eli Cohen : Le nouveau président du Paraguay va rouvrir l’ambassade à Jérusalem

Le chef de la diplomatie a rencontré Santiago Peña à son investiture et annonce que le président a accepté son invitation en Israël ; Israël va rouvrir sa mission à Asunción

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

L'ambassadeur d'Israël au Paraguay Yoed Magen, le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen, le président du Paraguay Santiago Peña et la première dame Leticia Ocampos
L'ambassadeur d'Israël au Paraguay Yoed Magen, le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen, le président du Paraguay Santiago Peña et la première dame Leticia Ocampos

Le nouveau président du Paraguay, Santiago Peña, va rouvrir l’ambassade de son pays à Jérusalem, ce à quoi Israël répliquera en rouvrant son ambassade à Asunción, a annoncé mercredi le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen, mettant ainsi fin à un différend survenu cinq ans plus tôt.

L’annonce de Cohen fait suite à une brève rencontre avec Peña après sa prestation de serment mardi. Cohen a ajouté qu’il avait invité le président à se rendre en Israël dans l’année pour inaugurer la nouvelle mission, une invitation que Peña aurait acceptée.

Le Paraguay pourrait ainsi devenir le cinquième pays à ouvrir une ambassade à Jérusalem, après le Kosovo, le Honduras, le Guatemala et les États-Unis. Israël voit dans ces initiatives un renforcement de sa revendication de la ville comme capitale, mais la plupart des pays étrangers ont leur ambassade à Tel Aviv ou à proximité.

En 2018, le président sortant du Paraguay, Horacio Cartes, avait annoncé que son pays ouvrirait une ambassade à Jérusalem, à la suite de mesures similaires prises par les États-Unis et le Guatemala.

Son successeur, Abdo Benitez, avait toutefois rétabli l’ambassade à Tel Aviv au bout de cinq mois seulement, affirmant qu’il n’avait pas été consulté sur la décision initiale et que celle-ci nuisait à ses efforts visant à assurer une approche plus neutre au conflit israélo-palestinien.

Suite à cette décision, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, scandalisé, avait ordonné la fermeture de l’ambassade d’Israël à Asunción en guise de représailles.

Lors de sa campagne présidentielle, Peña s’est engagé à rouvrir l’ambassade du Paraguay à Jérusalem.

Des personnes manifestent devant la résidence présidentielle à Asuncion le 06 septembre 2018 contre la décision du gouvernement de rapatrier son ambassade en Israël à Tel Aviv. (Crédit : NORBERTO DUARTE AFP/)

Cet économiste a remporté haut la main les élections au début de l’année, permettant ainsi au parti Colorado de rester au pouvoir pour cinq années supplémentaires.

Peña, 44 ans, a prêté serment mardi devant le palais du gouvernement à Asunción lors d’une cérémonie à laquelle ont assisté plusieurs dirigeants régionaux et d’autres dignitaires, dont Cohen, qui a brièvement rencontré le nouveau dirigeant du Paraguay, selon le ministère des Affaires étrangères.

« Nous continuons à consolider le statut international de Jérusalem qui est la capitale éternelle de l’État d’Israël », a affirmé Cohen dans un communiqué annonçant la décision, ajoutant que Peña avait accepté de se rendre en Israël d’ici la fin de l’année pour la ré-inauguration de l’ambassade.

« L’ouverture de l’ambassade du Paraguay à Jérusalem et de l’ambassade d’Israël à Asuncion renforcera la position régionale et internationale d’Israël, ainsi que les liens importants entre les deux pays. Nous poursuivrons et renforcerons l’important lien historique avec les pays d’Amérique latine, qui soutiennent depuis longtemps l’État d’Israël et le peuple juif », a souligné Cohen.

Le président du Paraguay Horacio Cartes (G) et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu inaugurent la nouvelle ambassade du Paraguay à Jérusalem, le 21 mai 2018 (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Ni Peña ni son bureau n’ont encore confirmé la décision d’honorer la promesse faite pendant la campagne électorale de réinstaller l’ambassade de son pays à Jérusalem.

Israël n’a pas non plus annoncé de délai pour la réouverture de l’ambassade à Asunción.

Israël considère Jérusalem, y compris Jérusalem-Est, annexée en 1980, comme sa capitale. Cette décision n’est pas reconnue par la majeure partie de la communauté internationale, qui estime que les frontières définitives de la ville doivent être déterminées par des négociations avec les Palestiniens. Israël entretient des relations avec une centaine de pays, qui maintiennent tous leur ambassade à Tel Aviv.

L’ancien président Donald Trump a été le premier dirigeant mondial à transférer l’ambassade de son pays à Jérusalem en 2018. Israël espérait que cette décision inciterait de nombreux pays à lui emboîter le pas, mais cela n’a pas été le cas jusqu’à présent.

Peña est devenu le plus jeune dirigeant du Paraguay démocratique et est considéré comme l’héritier de Cartes, lequel avait été le premier à prendre la décision de transférer l’ambassade du pays à Jérusalem il y a cinq ans.

Les deux hommes politiques – ainsi que Benitez – ont été à la tête du parti conservateur Colorado, et Peña a fait l’éloge de Cartes dans son discours d’investiture mardi « pour sa persévérance et sa patience dans la recherche d’un consensus ».

Le nouveau président du Paraguay, Santiago Pena, et son épouse Leticia Ocampos saluent la foule depuis la voiture qui les conduit à la cathédrale le jour de l’investiture de M. Pena à Asuncion, au Paraguay, le mardi 15 août 2023. (Crédit : Jorge Saenz/AP)

Ces propos n’ont probablement pas trop plu aux États-Unis, qui avaient accusé Cartes d’être impliqué dans une « importante affaire de corruption ».

Selon le gouvernement américain, Cartes aurait corrompu des responsables et des législateurs et entretiendrait des liens avec des organismes de collecte de fonds pour le compte du groupe terroriste du Hezbollah.

Dans son discours, Peña a souligné les liens avec Taïwan, sous le regard de son vice-président, William Lai.

Peña a affirmé que le Paraguay et Taïwan n’étaient « pas seulement des alliés, mais des frères ».

Le Paraguay est le seul pays d’Amérique du Sud, et l’un des 12 gouvernements, qui sont de moins en moins nombreux dans le monde, à entretenir des relations diplomatiques avec Taïwan. Ce dernier a perdu un allié clé dans la région au début de l’année, lorsque le Honduras a rompu ses relations diplomatiques avec Taïwan.

Taïwan est devenu un sujet épineux pendant la campagne présidentielle du Paraguay. Le principal opposant de Peña a en effet souligné que l’alliance avec Taiwan était devenue trop coûteuse dans la mesure où elle empêchait le petit pays de saisir les opportunités commerciales avec la Chine.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.