Elkin fustige les personnalités de moins de 60 ans qui se vaccinent en premier
Rechercher

Elkin fustige les personnalités de moins de 60 ans qui se vaccinent en premier

Le ministre se dit inquiet que les maires, ministres, députés et le grand rabbin se fassent vacciner avant les populations à risque ; Rivlin, 81 ans, s'est fait vacciner

Le maire de Jérusalem, Moshe Lion, 59 ans, se fait vacciner contre le coronavirus à l'hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem, le 20 décembre 2020. (Capture d'écran/Twitter)
Le maire de Jérusalem, Moshe Lion, 59 ans, se fait vacciner contre le coronavirus à l'hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem, le 20 décembre 2020. (Capture d'écran/Twitter)

Alors que la campagne de vaccination d’Israël contre le coronavirus a commencé, des questions se sont posées dimanche après qu’une série de personnalités publiques et de politiciens se sont fait vacciner avant le grand public, alors qu’ils n’ont pas plus de 60 ans, l’âge minimum pour les Israéliens qui seront initialement autorisés à se faire vacciner.

Le ministre du Likud, Zeev Elkin, a tweeté qu’il se sentait « mal à l’aise » avec cela.

« Il était juste que le Premier ministre, le Président et le ministre de la Santé soient vaccinés en premier pour créer la confiance du public dans le vaccin, et ils ont tous plus de 60 ans », a déclaré M. Elkin, qui a 49 ans. « Mais passer au travers de la file d’attente pour se faire vacciner sous prétexte d’une campagne de relations publiques pour les vaccins ne fait que nuire à la confiance du public ».

M. Elkin a déclaré que s’il était logique de prendre la décision d’ordonner la vaccination immédiate de tous les ministres, députés, hauts gradés de l’armée et maires, aucune décision de ce type n’avait été prise.

Le ministre de la Protection de l’Environnement Zeev Elkin arrive pour la nouvelle réunion hebdomadaire du cabinet, au Bureau du Premier ministre à Jérusalem le 2 juin 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)

« En attendant une décision aussi ordonnée et transparente, je recommande que nous fassions tous la queue et que nous nous vaccinions en fonction de notre âge et de notre état de santé, en même temps que l’ensemble de la population », a-t-il déclaré.

La campagne de vaccination israélienne a officiellement commencé dimanche matin, avec des travailleurs de la santé et d’autres personnalités publiques choisies qui sont prêts à être vaccinés contre le coronavirus tout au long de la journée. À partir de lundi, les Israéliens âgés de 60 ans et plus et les populations à risque pourront se faire vacciner sur rendez-vous auprès des organisations de santé (HMO).

Après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Santé Yuli Edelstein ont été les premiers en Israël à être vaccinés avec le vaccin Pfizer, le président Reuven Rivlin a été vacciné dimanche matin, appelant le public à prendre lui-même ses rendez-vous.

L’ancien grand rabbin ashkénaze Israel Meir Lau, 83 ans, est vacciné contre le COVID-19, au centre médical Sourasky de Tel Aviv, le 20 décembre 2020. (Miriam Alster/Flash90)

Alors que Netanyahu, Edelstein et Rivlin – ainsi que le ministre des Finances Israel Katz et l’ancien grand rabbin ashkénaze Israel Meir Lau, qui a également été vacciné dimanche – ont tous plus de 60 ans, d’autres politiciens et personnalités publiques ont été ou vont être vaccinés même s’ils ne remplissent pas les conditions d’âge.

Le ministre des Sciences Izhar Shay (Kakhol lavan), 57 ans, a tweeté des photos de lui en train de se faire vacciner dimanche matin au centre médical Sheba.

Des informations ont également indiqué que parmi les personnes ayant l’intention de se faire vacciner publiquement dimanche pour donner l’exemple figuraient le maire de Jérusalem Moshe Lion (59 ans) et son épouse Stavit (55 ans), le maire de Beer Sheva Ruvik Danilovich (49 ans), la maire de Beit Shemesh Aliza Bloch (53 ans), le chef d’état-major de Tsahal Aviv Kohavi (56 ans), le grand rabbin ashkénaze David Lau (54 ans) et le député de Yahadout HaTorah Itzhak Pindros (49 ans).

Aucun de ces responsables n’a mentionné qu’ils appartenaient à un secteur à risque de la population, ce qui pourrait les rendre éligibles à la vaccination à partir de lundi.

M. Kohavi a exhorté tous les soldats à se faire vacciner, ce qui n’a pas été rendu obligatoire par l’armée israélienne. Il avait auparavant déclaré qu’il serait le premier à se faire vacciner au sein de Tsahal afin d’envoyer le message aux soldats pour qu’ils se fassent vacciner.

Le chef de l’état-major général de l’armée israélienne, Aviv Kohavi, est vacciné contre la COVID-19, le 20 décembre 2020. (Armée israélienne via Twitter)

Rivlin (81 ans) s’est fait vacciner dimanche à l’hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem et a fait des déclarations visant à réfuter les fausses nouvelles qui circulent en ligne sur les effets du vaccin.

Le président Reuven Rivlin se fait vacciner contre le coronavirus au centre médical Hadassah Ein Kerem à Jérusalem, le 20 décembre 2020. (Mark Neyman/GPO)

« Les inquiétudes sont légitimes, mais il est important de rappeler que les vaccins qui se trouvent en Israël ont été soumis à des processus méticuleux, ont passé des contrôles rigoureux et ont été approuvés à la fois par la Food and Drugs Administration américaine et le ministère israélien de la Santé. Ce sont des organismes sérieux pour lesquels la valeur de la vie humaine, la confiance et l’exactitude sont leurs phares. Nous pouvons leur faire confiance », a déclaré M. Rivlin.

« Lorsque vous allez vous faire vacciner, vous ne vous occupez pas seulement de votre propre santé, mais aussi de celle des personnes qui vous entourent. Vous aiderez également tout le monde à retrouver une vie normale. Vous aiderez l’économie à redémarrer et à soulager nos équipes médicales d’une partie de l’énorme pression qu’elles subissent », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...