En espagnol, une recherche Google sur le mot “juif” renvoie 30 % de sites antisémites
Rechercher

En espagnol, une recherche Google sur le mot “juif” renvoie 30 % de sites antisémites

Une étude montre l’approbation en hausse des vidéos antisémites sur YouTube, avec 1,7 million de vues pour les vidéos négationnistes

La page d'accueil de Google. Illustration. (Crédit : Alexey Boldin image via Shutterstock)
La page d'accueil de Google. Illustration. (Crédit : Alexey Boldin image via Shutterstock)

BUENOS AIRES – Quelque 30 % des résultats retournés par Google pour une recherche pour le mot Judio, juif, en espagnol présentent des contenus antisémites.

C’est l’une des conclusions d’un rapport sur les résultats obtenus sur internet pour 2016 d’Observatorio Web, l’Observatoire d’internet, une association de Buenos Aires qui se consacre à l’étude du contenu internet haineux.

Une autre tendance observée est celle des vidéos antisémites sur YouTube, la première plate-forme de vidéo, qui comptent de plus en plus de « likes » au fil des ans. En janvier, elles recevaient en moyenne trois votes positifs pour un vote négatif, mais à la fin de l’année, le rapport était passé à quatre pour un, ce qui montre une hausse de l’approbation de leur contenu, selon le rapport [lien en espagnol] publié vendredi.

Selon l’Observatorio Web, quelque 484 vidéos en espagnol niant l’existence de la Shoah ont été vues près d’1,7 million de fois en 2016.

« Il existe une vision positive inquiétante du contenu antisémite, et c’est une tendance à la hausse. Les [vidéos] les plus vues sont négationnistes », a dit à JTA Ariel Siedler, le directeur d’Observatorio Web. Certaines des vidéos sont étiquetées avec le mot « holocuento », un terme utilisé pour se moquer de la Shoah ou suggérer qu’elle ne s’est jamais produite, comme peuvent le faire les termes « holohoax » en anglais ou « shoananas » en français.

L’Argentine a adopté des lois de lutte contre la discrimination en 1988. « Même si l’actuelle législation est utile dans les cas de discrimination, une mise à jour devrait être envisagée pour inclure internet et les réseaux sociaux », a précisé Siedler.

Sur Twitter, les tendances principales sont à la critique des Juifs, liées aux actions d’Israël, et la banalisation de la Shoah.

Observatorio Web est une initiative commune du Congrès juif d’Amérique latine, la branche régionale du Congrès juif mondial, de l’association qui représente la communauté juive argentine, DAIA, et le centre communautaire juif AMIA. L’association a été développée pour combattre la discrimination sur les sites internet en espagnol. Depuis 2016, elle est membre de l’association mondiale INACH.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...