En interrompant une fête illégale, des policiers auraient volé des cadeaux – TV
Rechercher

En interrompant une fête illégale, des policiers auraient volé des cadeaux – TV

La police israélienne a rejeté les allégations, affirmant que les agents, filmés en train de fouiller les sacs, étaient à la recherche des pièces d'identité des convives

Une voiture de police dans la ville côtière israélienne de Bat Yam, le 27 février 2017. (Moti Karelitz/Flash90)
Une voiture de police dans la ville côtière israélienne de Bat Yam, le 27 février 2017. (Moti Karelitz/Flash90)

Des officiers de police qui ont interrompu une fête d’anniversaire dans le centre d’Israël, organisée au mépris des consignes gouvernementales relatives à la lutte contre le coronavirus, auraient volé des cadeaux coûteux lors de cet événement, selon un reportage télévisé.

Vendredi, la Treizième chaîne a diffusé une vidéo montrant les agents fouillant dans les sacs et les boîtes après avoir fait évacuer les invités d’un appartement à Bat Yam la semaine dernière et avoir infligé une amende aux organisateurs pour avoir enfreint les règles relatives à la pandémie. Les policiers étaient membres de l’unité d’élite de Yasam, selon la chaîne.

Ils auraient notamment emporté un collier de diamants, du parfum et des centaines de dollars.

Les organisateurs ont déposé une plainte auprès du département des enquêtes internes de la police du ministère de la Justice après avoir découvert que la disparition de ces objets avait été signalée.

Un avocat représentant les organisateurs de l’anniversaire a déclaré qu’il était « triste et même effrayant que deux flics véreux aient décidé d’abuser de leurs pouvoirs pour se comporter comme les plus petits criminels ».

Mais la police israélienne a nié ces allégations, disant que les officiers essayaient d’identifier les propriétaires des objets.

« Ces fausses allégations et ces images partielles tentent de mettre en cause le travail professionnel des policiers, qui ont découvert une fête clandestine illégale. Lorsque certains fêtards ont fui le lieu, la police a rassemblé les sacs laissés derrière pour les identifier et les amener devant la justice », a déclaré la police israélienne.

L’événement s’est déroulé pendant le troisième confinement national d’Israël. Selon les dispositions de ce confinement, les activités en intérieur sont strictement limitées. Les Israéliens ne peuvent pas s’aventurer au-delà d’un kilomètre de leur domicile, sauf pour les besoins essentiels.

Le rapport n’indique pas combien de personnes étaient présentes à cette fête.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...