Enquêtes sur Netanyahu : Dina Zilber rejette toute partialité
Rechercher

Enquêtes sur Netanyahu : Dina Zilber rejette toute partialité

Les avocats du Premier ministre avaient envoyé un courrier au Procureur-général mettant en doute l'impartialité de Roni Rittman, ex-chef de l'unité anti-fraude Lahav 433

La vice-procureure générale Dina Zilber s'exprime durant une réunion de la commission de l'Education, de la Culture et des sports à la Knesset, le 6 novembre 2018  (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
La vice-procureure générale Dina Zilber s'exprime durant une réunion de la commission de l'Education, de la Culture et des sports à la Knesset, le 6 novembre 2018 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

La vice procureure-générale a rejeté dimanche une demande des avocats de Netanyahu qui réclamaient le report des procédures judiciaires contre le Premier ministre et son épouse Sara Netanyahu.

Les avocats représentant la famille Netanyahu ont demandé, mardi, au Procureur-général de réexaminer les preuves collectées par l’ancien responsable de l’unité anti-corruption de la police, clamant que le général de division Roni Rittman s’est montré partial envers le Premier ministre et son épouse.

Le courrier envoyé à Avichai Mandelblit a affirmé que Rittman – qui était à la tête de l’unité anti-fraude Lahav 433 – pensait que le couple Netanyahu était à l’origine des accusations d’agression sexuelle ayant entraîné sa démission au début de l’année, ajoutant qu’il était impossible dans ces circonstances que son enquête soit objective.

Dans une réponse, la vice-Procureure générale, Dina Zilber, a indiqué que si Rittman a été lié aux enquêtes portant sur Netanyahu, rien ne semble montrer que ces dernières ont été influencées par une quelconque partialité de sa part.

Roni Rittman, à droite, le 31 août 2014 (Crédit : Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...