Israël en guerre - Jour 197

Rechercher

Erdan : soutenir l’adhésion des Palestiniens à l’ONU « récompense le terrorisme »

Les Palestiniens ont demandé l'organisation d'un vote en avril pour devenir membres à part entière de l'ONU

L'ambassadeur d'Israël à l'ONU, Gilad Erdan, lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies, au siège de l'ONU, à New York, le 25 mars 2024. (Crédit : Angela Weiss/AFP)
L'ambassadeur d'Israël à l'ONU, Gilad Erdan, lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies, au siège de l'ONU, à New York, le 25 mars 2024. (Crédit : Angela Weiss/AFP)

L’ambassadeur d’Israël auprès des Nations unies, Gilad Erdan, a estimé lundi que l’Autorité palestinienne (AP) n’a pas rempli les critères requis pour obtenir le statut d’État dans sa demande d’adhésion à part entière aux Nations unies, présentée pour la première fois en 2011, et qu’elle « n’a fait que s’éloigner des objectifs qu’elle devrait atteindre depuis ».

« En outre, quiconque soutient la reconnaissance d’un État palestinien à ce moment-là non seulement récompense le terrorisme, mais soutient également des mesures unilatérales qui sont en contradiction avec le principe convenu de négociations directes », a déclaré Erdan.

L’envoyé palestinien auprès des Nations unies a déclaré lundi à Reuters que l’AP souhaite que le Conseil de sécurité des Nations unies vote ce mois-ci pour faire d’elle un membre à part entière de l’organisation mondiale, une démarche qui pourrait être bloquée par les États-Unis.

Riyad Mansour, qui a le statut d’observateur permanent aux Nations unies, a expliqué à Reuters que l’objectif est que le Conseil de sécurité prenne une décision lors d’une réunion ministérielle sur le Moyen-Orient prévue le 18 avril, mais a précisé qu’un vote n’a pas encore été programmé.

Il affirme qu’une demande d’adhésion de la Palestine en 2011 est toujours en suspens, car le conseil de 15 membres n’a jamais pris de décision formelle.

Une demande d’adhésion à l’ONU doit être approuvée par le Conseil de sécurité – où les États-Unis peuvent opposer leur veto – puis par au moins deux tiers des 193 membres de l’Assemblée générale.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.