Rechercher

Erdogan à une délégation de rabbins: les liens avec Israël « vitaux » pour la région

Le président turc a exprimé une nouvelle fois son désir d'améliorer les relations avec l'État juif et déclare que l'antisémitisme est "un crime contre l'humanité"

Le président turc Recep Tayyip Erdogan (au centre) reçoit une ménorah en argent lors d'une rencontre avec une délégation de dirigeants juifs à Ankara, le 22 décembre 2021. (Capture d'écran vidéo)
Le président turc Recep Tayyip Erdogan (au centre) reçoit une ménorah en argent lors d'une rencontre avec une délégation de dirigeants juifs à Ankara, le 22 décembre 2021. (Capture d'écran vidéo)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a rencontré une délégation de dirigeants juifs mercredi. Il a déclaré que les relations avec Israël étaient « vitales pour la sécurité et la stabilité de la région » et a évoqué avec optimisme le potentiel d’amélioration des relations.

Le dirigeant turc a rencontré des rabbins turcs ainsi que des membres de l’Alliance des rabbins des États islamiques et a reçu en cadeau une hanoukkia en argent.

Selon le journal turc Hurriyet et d’autres médias, Erdogan s’est élevé contre « les idées inhumaines telles que le racisme, l’antisémitisme, l’intolérance envers les personnes de religions différentes », tout en qualifiant l’antisémitisme et l’hostilité envers l’islam de « crimes contre l’humanité ».

Il a déclaré qu’en dépit des divergences avec Israël sur sa politique envers les Palestiniens, « nos relations avec Israël dans les domaines de l’économie, du commerce et du tourisme progressent à leur manière ».

Le président turc a salué le récent dialogue avec le président Isaac Herzog et le Premier ministre Naftali Bennett, tout en affirmant qu’un effort israélien sincère pour faire avancer la paix avec les Palestiniens « contribuera sans aucun doute au processus de normalisation » entre Ankara et Jérusalem.

« Les relations Turquie-Israël sont vitales pour la sécurité et la stabilité de la région. Nous sommes prêts à améliorer nos relations », a déclaré Erdogan.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...