Rechercher

Éric Zemmour, un candidat qui « manipule l’Histoire comme personne avant lui »

D’une vingtaine de chapitres, l’essai Zemmour contre l'histoire, rédigé par un collectif d'historiens, déconstruit les affirmations historiques d’Éric Zemmour

Le candidat à la présidentielle Eric Zemmour, Gilbert Collard, et le responsable de la communication numérique des "Amis d'Eric Zemmour", Samuel Lafont, lors d'un rassemblement de campagne à Lille, dans le nord de la France, le 5 février 2022, avant l'élection présidentielle d'avril. (Crédit : JULIEN DE ROSA / AFP)
Le candidat à la présidentielle Eric Zemmour, Gilbert Collard, et le responsable de la communication numérique des "Amis d'Eric Zemmour", Samuel Lafont, lors d'un rassemblement de campagne à Lille, dans le nord de la France, le 5 février 2022, avant l'élection présidentielle d'avril. (Crédit : JULIEN DE ROSA / AFP)

Après son ouvrage La Falsification de l’histoire paru le mois dernier, Laurent Joly, historien, directeur de recherche au CNRS, spécialiste de l’extrême-droite et de l’antisémitisme, a publié chez Gallimard ce 3 février un texte/tract intitulé Zemmour contre l’histoire.

D’une vingtaine de chapitres, l’essai, d’une soixantaine de pages, rédigé par un collectif d’historiens dirigé par Laurent Joly, déconstruit les affirmations historiques d’Éric Zemmour.

« Éric Zemmour aime à se faire passer pour un intellectuel et l’histoire occupe une place à part dans la construction de sa figure publique », indique le résumé. « Conscient de la force de frappe idéologique de l’histoire et de son attrait auprès du public, il se targue d’un savoir sur le passé qui lui donnerait une compréhension intime et profonde des dynamiques à l’œuvre aujourd’hui. Mais Éric Zemmour ne fait que déformer l’histoire pour la mettre au service de ses visions idéologiques. Aux travaux des historiennes et historiens, il prétend opposer un ‘roman national’ idéalisant les gloires passées de la nation. De la première croisade à l’assassinat de Maurice Audin, de Clovis aux mutinés de 1917, de saint Louis au maréchal Pétain, cette histoire déborde d’erreurs, d’interprétations tendancieuses, voire de mensonges grossiers. Ignorant les sources et méprisant la recherche savante, le polémiste asservit l’histoire au profit d’un discours agressif, raciste et complotiste. Face à cette offensive, un collectif d’historiennes et d’historiens a décidé de répondre en corrigeant, point par point, les plus flagrantes et les plus dangereuses erreurs historiques d’Éric Zemmour. »

Au micro de RTL, Laurent Joly a expliqué que l’ancien journaliste se servait de l’histoire comme d’une arme politique.

« Éric Zemmour a une lecture idéologique de l’histoire », a-t-il déclaré. Il est selon lui un « candidat qui manipule l’histoire comme personne ne l’avait jamais fait avant lui ».

L’historien l’accuse ainsi notamment de « banaliser » la rafle du Vel’ d’Hiv’ par ses propos.

Selon un récent sondage, Marine Le Pen et Éric Zemmour arriveraient à égalité au premier tour de l’élection d’avril prochain, derrière Emmanuel Macron.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...