Espace aérien: Le Qatar (re)dépose plainte à l’ONU contre les Emirats et Bahreïn
Rechercher

Espace aérien: Le Qatar (re)dépose plainte à l’ONU contre les Emirats et Bahreïn

Les Emirats, l'Arabie saoudite, Bahreïn et l'Egypte ont rompu leurs liens diplomatiques avec Doha, qu'ils accusent de soutenir des groupes extrémistes et de se rapprocher de l'Iran

L'émir du cheikh Tamim bin Hamad Al-Thani, du Qatar, qui assiste au sommet du Conseil de coopération du Golfe (CCG) au palais Bayan au Koweït, le 5 décembre 2017 (Crédit : Giuseppe CACACE / AFP)
L'émir du cheikh Tamim bin Hamad Al-Thani, du Qatar, qui assiste au sommet du Conseil de coopération du Golfe (CCG) au palais Bayan au Koweït, le 5 décembre 2017 (Crédit : Giuseppe CACACE / AFP)

Le Qatar a une nouvelle fois déposé une plainte auprès des Nations unies pour dénoncer des violations présumées de son espace aérien par les Emirats arabes unis et Bahreïn, en conflit diplomatique avec Doha, a rapporté samedi un média d’Etat.

L’agence officielle QNA a fait état de deux violations par des avions militaires émiratis mi-janvier et fin février, et d’une troisième par un appareil militaire bahreïni fin février également.

« Le Qatar appelle le Conseil de sécurité et les Nations unies à prendre les mesures nécessaires (…) pour garantir la paix et la sécurité », selon QNA.

Le 5 juin 2017, les Emirats, l’Arabie saoudite, Bahreïn et l’Egypte ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, qu’ils accusent de soutenir des groupes extrémistes et de se rapprocher de l’Iran, grand rival régional de Ryad.

Ces quatre pays ont fermé leurs liaisons aériennes, maritimes et terrestres avec le Qatar. Doha a rejeté les accusations de soutien à des groupes extrémistes et accusé en retour ces pays de chercher à mettre sa politique étrangère « sous tutelle ».

Cette crise sans précédent dans le Golfe se joue aussi dans les airs : en janvier, Doha avait déjà accusé des avions émiratis d’avoir violé son espace aérien, les Emirats dénonçant peu après l’interception de deux de ses avions de ligne par des appareils de combat du Qatar.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...