Euro-2015 : Certains nageurs allemands ne veulent pas aller en Israël
Rechercher

Euro-2015 : Certains nageurs allemands ne veulent pas aller en Israël

A l'opposé, les stars telles Paul Biedermann et Marco Koch n'ont exprimé aucune crainte en raison de la menace terroriste

Capture d’écran Henning Lambertz (Crédit : YouTube)
Capture d’écran Henning Lambertz (Crédit : YouTube)

Une majorité de nageurs allemands envisagent de faire l’impasse sur le déplacement en Israël pour l’Euro-2015 en petit bassin (2-6 décembre) en raison de la menace terroriste, a-t-on appris vendredi lors des championnats nationaux à Wuppertal.

« Très honnêtement, le risque est trop grand selon moi », a déclaré Alexandra Wenk, médaillée de bronze mondiale en relais mixte, à l’agence allemande SID, filiale de l’AFP.

Wenk figure parmi 13 des 25 nageurs ne souhaitant pas se rendre à Netanya pour raisons de sécurité, selon un sondage effectué par le porte-parole de la fédération allemande auprès des candidats potentiels aux JO-2016.

Même l’entraîneur en chef Henning Lambertz a déclaré qu’il n’était « pas chaud pour se rendre là-bas » et qu’il déciderait de sa présence en fonction de la taille de la sélection.

A l’opposé, les stars telles Paul Biedermann et Marco Koch n’ont exprimé aucune crainte.

« La sécurité en Israël sera bonne. Je ne pense pas que le risque est plus important qu’ailleurs », a estimé Koch, champion du monde en titre du 200 m brasse, qui a validé son billet pour l’Euro en établissant un nouveau record d’Allemagne du 400 m 4 nages.

Pour Biedermann, la décision d’aller en Israël n’a rien à voir avec la sécurité mais « dépend essentiellement de ma capacité à nager vite » durant les championnats d’Allemagne où il n’a réalisé que le 4e temps en finale du 200 m libre.

La saison dernière, le double champion du monde 2009 avait fait l’impasse sur les Mondiaux en petit bassin à Doha pour finalement décrocher la médaille de bronze mondiale en grand bassin à Kazan.

La Fédération allemande, qui laisse le choix à tous les nageurs et entraîneurs, est en contact avec le ministère des Affaires étrangères et veut se renseigner aussi auprès de l’ambassade d’Allemagne à Tel Aviv.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...