Eurovision : Israël, Estonie et République tchèque favoris chez les parieurs
Rechercher

Eurovision : Israël, Estonie et République tchèque favoris chez les parieurs

Netta Barzilaï, la candidate israélienne, est donnée largement en tête

Il est des pays où l’on mise sur tout, comme le Royaume-Uni. Le sexe du futur bébé du couple princier, la couleur du chapeau d’Elisabeth II, la poursuite d’une série à succès, et bien sûr, le finaliste de l’Eurovision dont la 63e édition se tiendra cette année à Lisbonne.

Et pour ce télé-crochet mondial, vilipendé pour son kitsh par les uns, suivi comme une finale de coupe du monde par d’autres, les bookmakers ont déjà annoncé leur trio gagnant, explique Le Figaro.

En tête, Netta Barzilaï avec une chanson –Toy– qui tourne en boucle en Israël depuis des semaines, donnée gagnante par de nombreux bookmakers.

La chanson a été co-écrite par Doron Medalie, connu pour être le faiseur de tubes d’Israël. En deuxième place, on retrouve l’Estonienne Elina Netsajeva avec La Forz, et en troisième le Tchéque Mikolas Josef avec Lie to me.

« J’ai la réputation d’être le ministre du bonheur », a déclaré le compositeur Doron Medalie. « Cette chanson devrait faire danser tout le monde, avec un rythme joyeux en référence à l’A-Pop », la musique pop asiatique dont lui et Barzilai sont fans.

Medalie a grandi avec l’Eurovision, la compétition annuelle de musique, chérie mais souvent ridiculisée par les Israéliens. Il apprenait toutes les chansons par cœur avec ses amis. Il a ensuite étudié la musique et la danse.

Lors des dix dernières années, il s’est occupé de la sélection de l’Eurovision en Israël et a également écrit trois chansons interprétées par des chanteurs israéliens, dont « Golden Boy » par Nadav Guedj pour l’Eurovision 2015 et « Made of Stars » avec Hovi Star en 2016.

Il a également écrit « Tel Aviv Ya Habibi Tel Aviv », et des chansons pour Shlomi Shabat, Eyal Golan, Omer Adam et d’autres.

A LIRE : Voici l’auteur à succès de ‘Toy’, la chanson israélienne pour l’Eurovision

Jessica Steinberg a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...