Facebook bannit un artiste qui a publié des affiches anti-Zuckerberg
Rechercher

Facebook bannit un artiste qui a publié des affiches anti-Zuckerberg

Sabo accuse le réseau social de le viser pour ses opinions politiques et ses affiches contre le PDG de la firme placardées en Californie

Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, pendant un discours adressé aux étudiants de la promotion 2017 de Harvard à Cambridge, Massachusetts, le 25 mai 2017. (Crédit : Paul Marotta/Getty Images/AFP)
Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, pendant un discours adressé aux étudiants de la promotion 2017 de Harvard à Cambridge, Massachusetts, le 25 mai 2017. (Crédit : Paul Marotta/Getty Images/AFP)

Facebook a fermé dimanche le compte d’un artiste pour « discours de haine ». Il avait publié des affiches fustigeant les ambitions présidentielles présumées de Mark Zuckerberg, le PDG du réseau social.

Les affiches, placées dans plusieurs villes californiennes la semaine dernière par un artiste appelé Sabo, affirment « Fuck Zuck 2020 ». Le premier « u » est remplacé par un doigt d’honneur.

Sur son compte Twitter, Sabo a publié une image du message envoyé dimanche par Facebook, qui indique que sa page a été fermée pour « discours de haine », et que l’entreprise ne tolère pas les « agressions verbales dirigées contre des individus ».

Suite à la fermeture de son compte, Sabo a accusé Facebook de le viser en raison de ses opinions politiques.

« Imaginez si votre compagnie de téléphone arrêtait votre abonnement parce qu’elle n’est pas d’accord avec vos opinions politiques ! », a-t-il écrit sur Twitter, tout en majuscule, ajoutant que « Mark Zuckerberg n’est pas seulement un voleur, il est aussi susceptible. »

Le site internet et le compte Twitter de Sabo affichent plusieurs messages associés à l’extrême-droite, et son travail vise principalement des figures démocrates et l’industrie de la technologie, pour son intolérance présumée aux opinions politiques non progressistes.

Les affiches de l’artiste sont apparues quand Zuckerberg a embauché un sondeur de la campagne présidentielle 2016 d’Hillary Clinton, ce qui a alimenté les rumeurs, qui circulent depuis le discours donné à Harvard en mai, et qui suggèrent que le fondateur de Facebook pourrait se présenter à la présidentielle.

Zuckerberg a également visité plusieurs états américains, et notamment l’Iowa, qui joue un rôle démesuré dans les élections présidentielles américaines, car il est le premier état à organiser ses primaires.

In Iowa, I stopped by one of the major truck stops. It's like a small city where truckers on long trips can take a…

Posted by Mark Zuckerberg on Friday, 23 June 2017

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...