Faurisson : Loiseau souhaite l’enterrement définitif du « négationnisme hideux »
Rechercher

Faurisson : Loiseau souhaite l’enterrement définitif du « négationnisme hideux »

Les réactions de la classe politique française à la mort de Robert Faurisson sont unanimes du parti communiste à la République en marche

Robert Faurisson (au centre) venu à une journée de conférence à l'université italienne de Teramo, accueilli oar Claudio Moffa (droite) en mai 2007 (Crédit: AP Photo/Lucinao Adriani)
Robert Faurisson (au centre) venu à une journée de conférence à l'université italienne de Teramo, accueilli oar Claudio Moffa (droite) en mai 2007 (Crédit: AP Photo/Lucinao Adriani)

La ministre chargée des Affaires européennes Nathalie Loiseau a souhaité lundi l’enterrement pour toujours du « négationnisme hideux », avec le décès du négationniste français Robert Faurisson.

« Robert Faurisson est mort aujourd’hui. Enterrons une fois pour toutes le négationnisme hideux. Sans fleurs ni couronnes », a tweeté la ministre, une des premières responsables politiques à réagir.

Le secrétaire d’État chargé de la Fonction publique Olivier Dussopt a de son côté dit « pense(r) aux victimes de la Shoah dont la mémoire a été piétinée ».

A gauche, la tête de liste PCF pour les européennes Ian Brossat a souhaité que « les idées nauséabondes de Faurisson disparai(ssent) avec lui », tandis que la députée La France insoumise Clémentine Autain appelait à ce que « le combat contre l’antisémitisme ne connai(sse) aucun répit ».

« Mes pensées vont aux victimes de la Shoah et à leurs familles, dont il a souillé la mémoire par ses falsifications historiques. Rien n’autorise aujourd’hui de trêve dans la lutte contre le révisionnisme et l’antisémitisme », a abondé dans un tweet Benoît Hamon, fondateur du mouvement Générations.

« Les négationnistes, gens de fausse science et de haine véritable, eux aussi, finissent par mourir », a tweeté la sénatrice écologiste Esther Benbassa, en soulignant qu' »on ne regrettera pas » Robert Faurisson.

« C’est surtout à l’acte de décès négationniste auquel nous souhaiterions assister. Malheureusement je crois qu’il y a encore du boulot. Ne lâchons rien », a lancé le sénateur PS Rachid Temal, tandis que pour le député LREM Sylvain Maillard aussi, « le combat continue » contre ces « idées immondes ».

Le négationniste français Robert Faurisson, connu pour ses thèses contestant le génocide des juifs, est mort dimanche soir à l’âge de 89 ans à son domicile de Vichy, a-t-on appris lundi auprès de sa sœur et de son éditeur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...