Feu-vert pour de nouveaux logements en Cisjordanie la semaine prochaine
Rechercher

Feu-vert pour de nouveaux logements en Cisjordanie la semaine prochaine

Les chefs d'implantation ont déclaré ne pas avoir été mis au courant des projets, mais espèrent qu'ils espèrent que la liste des logements sera élaborée

Jacob Magid est le correspondant implantations du Times of Israël

Travaux dans le nouveau quartier de l'implantation de Maale Amos, en Cisjordanie, le 18 juin 2017. (Crédit : Jacob Magid/Times of Israël)
Travaux dans le nouveau quartier de l'implantation de Maale Amos, en Cisjordanie, le 18 juin 2017. (Crédit : Jacob Magid/Times of Israël)

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Liberman a annoncé jeudi que la commission chargée d’autoriser la construction en Cisjordanie se réunira mercredi prochain, afin d’approuver la construction de nouveaux logements dans les implantations israélienne.

« En vue de renforcer les implantations en Judée-Samarie (dénomination biblique de la Cisjordanie), le ministre de la Défense a ordonné la convocation mercredi prochain du conseil supérieur de planification pour approuver de nouveaux projets de mises en vente et de programmation d’unités de logements », selon un communiqué officiel.

Les projets de logements qui seront étudiés et validés par le comité de planification de l’Administration civile n’ont pas été communiqués, et le ministère de la Défense a refusé de s’exprimer sur le sujet.

Le nombre de logements concernés n’a pas été précisé.

Les dirigeants des implantations, notamment les chefs des conseils régionaux et locaux de Cisjordanie, ainsi que le conseil de Yesha ont déclaré au Times of Israel qu’ils n’avaient pas eu connaissance du programme de la réunion de mercredi prochain.

L’un des chefs d’un conseil régional, proche du bureau du Premier ministre a confirmé que les dirigeants des implantations n’étaient pas dans la confidence, mais a indiqué qu’il espérait fortement que la liste desdits logements serait élaborée.

Indépendamment, le gouvernement a approuvé la mise sur le marché de 420 unités de logement dans la ville d’Ariel. Ces logements avaient déjà reçu le feu-vert nécessaire pour la construction, mais l’emplacement du projet dans une implantation plus grande leur imposait de recevoir une approbation supplémentaire de la part du bureau du Premier ministre. Le maire d’Ariel, Eli Shaviro, a remercié le Premier ministre Benjamin Netanyahu et Liberman pour leurs efforts dans une vidéo.

Le conseil supérieur de planification de l’Administration civile s’est réuni en octobre, et avait alors approuvé 2 646 unités de logements israéliens. Seuls 1 323 de ces logements ont obtenu le feu vert final pour la construction.

Un quart des logements approuvés font parti des projets destinés à reloger les familles évacuées des avants-postes d’Ulpana (Beit El), Migron et Amona, qui ont été démolis, en juin 2012, septembre 2012 et février 2017 respectivement, après que la Haute cour avait statué qu’ils étaient construits sur des terres privées palestiniennes. Parmi les projets soumis, figuraient les unités de de logements temporaires pour les habitants de l’avant-poste de Netiv HaAvot, qui sera rasé en mars 2018 pour les mêmes raisons.

Le conseil supérieur de planification a consacré la moitié de son quota du mois d’octobre à l’approbation de logement dans les implantations situées au-delà des blocs construits le long de la Ligne verte.

En septembre, le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est vanté, devant les chefs d’implantations, d’avoir convaincu l’administration Trump d’abandonner la distinction entre blocs d’implantations et implantations isolées.

Cependant, selon les statistiques du groupe la Paix Maintenant sur les 3 000 logements approuvés en Cisjordanie en 2017, seuls 47 ont été construits.

Dans le cadre des directives officieuses, en coopération avec la Maison Blanche, depuis l’entrée en fonction du président américain Donald Trump, Israël a accepté que la commission de l’Administration civile ne se réunisse que trimestriellement, et non plus mensuellement. De plus, Israël a reçu l’autorisation d’ajouter une nombre illimité d’unités de logements dans les implantations de Cisjordanie, tant que cela n’étend pas de manière drastique « l’empreinte » de la communauté existante.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...