Financement du terrorisme: L’AP reçoit une partie des taxes gelées par Israël
Rechercher

Financement du terrorisme: L’AP reçoit une partie des taxes gelées par Israël

L'Autorité palestinienne verse une allocation mensuelle aux terroristes ou à leurs proches s'ils ont été tués lors de leurs attaques

Le Président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, s'adresse à l'Assemblée générale des Nations Unies à New York le 27 septembre 2018. (TIMOTHY A. CLARY/AFP)
Le Président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, s'adresse à l'Assemblée générale des Nations Unies à New York le 27 septembre 2018. (TIMOTHY A. CLARY/AFP)

Israël et l’Autorité palestinienne ont convenu d’exempter les Palestiniens de payer des taxes sur le carburant, a indiqué jeudi un haut responsable de l’Autorité palestinienne (AP), Hussein al-Sheikh.

L’AP a reçu jeudi deux milliards de shekels (512 millions d’euros) que lui devait Israël et qui représentent une partie des taxes que l’Etat hébreu perçoit pour le compte des Palestiniens, a annoncé à l’AFP le ministre des Affaires civiles de l’AP.

« Un accord a été conclu avec la partie israélienne il y a quelques jours pour transférer l’argent des taxes sur le pétrole et les carburants (…) pour un montant de deux milliards de shekels », a annoncé à l’AFP Hussein al-Sheikh.

Depuis février, Israël a suspendu le paiement d’une partie de la TVA et des droits de douane prélevés sur les produits importés par les Palestiniens pour protester contre les versements de l’Autorité palestinienne aux familles de terroristes palestiniens accusés d’avoir commis des attaques terroristes anti-israéliennes.

En réponse, le président de l’AP, Mahmoud Abbas qui juge le versement de ces sommes comme une allocation sociale, avait alors annoncé refuser de percevoir ces droits de douane si ceux-ci sont amputés.

Sheikh, cependant, a cependant affirmé que l’accord ne marque pas la conclusion des difficultés financières actuelles de l’AP.

« Cela ne signifie pas que la crise financière est terminée. Des milliards qui nous appartiennent sont toujours détenus par Israël », a déclaré Sheikh.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...