Gal Gadot fait fondre les Israéliens en répondant à une fillette de 7 ans
Rechercher

Gal Gadot fait fondre les Israéliens en répondant à une fillette de 7 ans

La star de Wonder Woman a répondu à une petite fille sur Facebook, lui disant qu'elle est “intelligente et créative” et lui faisant un “gros câlin”

L'actrice israélienne Gal Gadot signe des autographes pour ses fans durant la première de 'Wonder Woman' à Mexico le 27 mai 2017 (Crédit : Victor Chavez/WireImage via JTA)
L'actrice israélienne Gal Gadot signe des autographes pour ses fans durant la première de 'Wonder Woman' à Mexico le 27 mai 2017 (Crédit : Victor Chavez/WireImage via JTA)

JTA – Est-il possible que les Israéliens puissent tomber plus amoureux encore qu’ils ne le sont déjà de Gal Gadot, leur Wonder Woman nationale ?

La réponse, cette semaine, est un « Oui » retentissant.

Jeudi, la star du nouveau blockbuster a répondu sur Facebook à la lettre admirative et attachante écrite à la main par une fillette israélienne.

Gadot a qualifié Zoey Vardi-Bar, âgée de sept ans, de petite fille « intelligente et créative » et lui a envoyé « un gros câlin ». L’échange entre la femme de tête et sa jeune admiratrice est rapidement devenu virale en Israël, ajoutant à ce qui est déjà un véritable engouement national.

La mère de la fillette, Liat Vardi-Bar, avait posté une photo de la lettre lundi sur Facebook. Elle y décrivait Zoey comme une féministe et une fan absolue des héroïnes, parmi lesquelles Wonder Woman — et racontait que la petite fille de sept ans, déçue par le manque de produits à l’effigie de Gadot dans les boutiques israéliennes, avait laissé un mot à ce sujet sur la table de la cuisine ce matin-là.

מאז דייב גאן לא הערצתי משהו/י.ואז הגיעה גל גדות, עם טונות של קסם אישי וכוחות על של להשאר בת אדם גם כשאת מחזיקה בכוחות …

Posted by Liat Vardi-Bar on Thursday, 8 June 2017

« Chère Gal », avait ainsi écrit Zoey aux feutres bleu et rouge, avec certaines erreurs d’orthographe et de grammaire toutefois. « J’adore Wonder Woman, ce qui veut dire toi. Alors si ça ne te dérange pas ? Est-ce que tu pourrais s’il te plaît créer des jeux, des pyjamas et des planches de surf avec Wonder Woman. Bisous. Zoey Vardi Bar. J’ai sept ans et demi. »

Au milieu du mot, elle avait écrit le nom de Gal Gadot entouré de cœurs.

La lettre de Zoey (Crédit : Facebook via JTA)
La lettre de Zoey (Crédit : Facebook via JTA)

Après que le post a reçu des douzaines de commentaires, Gadot, qui a deux petites filles avec son époux Yaron Varsano, un promoteur immobilier israélien, est intervenue en postant un message personnel à Zoey. Elle a expliqué qu’elle n’avait pas la charge de la commercialisation des produits de Wonder Woman mais a salué la proposition.

« Zoé chérie. J’ai adoré lire ta lettre. Tu écris vraiment bien à la main. Bravo ! » a-t-elle dit d’abord. « Je ne suis pas responsable de la question des pyjamas et des planches de surf mais je pense que c’est une idée vraiment fantastique et nous devons trouver qui est responsable de cela pour lui dire de produire des jeux, des pyjamas et des planches de surf Wonder Woman. »

« Tu es très intelligente et créative. Cela m’intéresserait de savoir ce que tu voudrais faire quand tu seras grande… Et je te fais un gros câlin. Gal »

Le message s’achevait par un smiley.

Vardi-Bar, qui vit dans une petite ville proche de Haïfa, a ensuite re-posté une image de la lettre de Zoey accompagnée de la réponse de Gadot. Dans le message qu’elle joignait à la photo, elle a fait l’éloge de Gadot, disant qu’elle était aussi une super-héroïne de la vraie vie.

« Cela fait très longtemps que je n’admire plus personne, et Gal arrive avec des tonnes de magie et de force personnelles qui pourraient faire s’arrêter la planète entière, a écrit Vardi-Bar. C’est juste une petite lettre d’une fillette de sept ans et demi (ma fille, qui sera si excitée lorsqu’elle reviendra de l’école) mais, à mes yeux, c’est immense et cela révèle tant de choses sur cette femme qui est Wonder Woman à l’extérieur, et apparemment aussi à l’intérieur. »

Photo non datée de Zoey Vardi-Bar (Crédit : Facebook via JTA)
Photo non datée de Zoey Vardi-Bar (Crédit : Facebook via JTA)

La page Facebook de l’émission d’information nocturne populaire Hazinor diffusée sur la Dixième chaîne israélienne s’est emparée jeudi de l’histoire, qui s’est rapidement propagée sur toutes les pages en hébreu de Facebook. Dans l’après-midi, le post avait reçu plus de 6 000 « Like » et 100 commentaires saluant Gadot.

« Elle a servi dans l’armée, c’est une une reine de beauté, une actrice à succès à Hollywood,une mère et encore une belle personnalité… Apparemment, c’est vraiment Wonder Woman », a dit une femme.

Populaire depuis longtemps en Israël, Gadot est devenue une sensation internationale depuis la sortie de « Wonder Woman » la semaine dernière – engrangeant des millions de dollars à travers le monde et obtenant des critiques largement positives. Les Israéliens considèrent avec fierté cet emballement dans la mesure où Gadot, originaire de Rosh Haayin et qui a été instructrice de combat dans l’armée, est devenue une authentique star de cinéma et une icône féministe.

Les apparitions de Gadot à la télévision américaine ou sur des vidéos en direct postées sur Facebook obtiennent une couverture haletante de la part de la presse locale. Des photos et des vidéos d’elle alors qu’elle était soldate, jeune mannequin – désignée miss Israël en 2004 – ou actrice dans des rôles de moindre importance à Hollywood semblent recouvrir les médias sociaux israéliens, accompagnées de commentaires remplis de fierté.

Une immense affiche du film qui surplombe l’autoroute principale de Tel Aviv déclare : « Nous t’aimons ! » A proximité, les tours Azrieli – les plus grandes constructions israéliennes – ont affiché des messages illuminés en l’honneur de la première Israélienne de « Wonder Woman ». L’un d’eux affirmait : « Nous sommes fiers de toi, Gal Gadot » et un second disait « Notre Wonder Woman ».

L’interdiction du film au Liban, en raison de sa star israélienne, n’est pas venue altérer l’humeur nationale.

Lors d’une projection de « Wonder Woman » dans un cinéma du centre de Tel Aviv, samedi dernier, la salle bondée a applaudi les actes de bravoure de Gadot à l’écran du début jusqu’à la fin.

Mais pour au moins une petite fille, ce n’était pas assez.

« Mon cœur a explosé de fierté en réalisant que la manière dont j’agis et ce que je crois s’infiltrent dans les enfants », a déclaré Vardi-Bar, décrivant sa réaction lorsqu’elle a trouvé la lettre de Zoey. « Vous voulez quelque chose ? Faites en sorte que ça arrive. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...