Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

Gallant : les infos sur le phasage de la guerre « pas destinées à la ménagère » du sud

Le ministre de la Défense a fait scandale après avoir déclaré aux députés du Likud que la terminologie utilisée dans l'entretien au Wall Street Journal n'était pas destinée "à la ménagère de Sderot ou d'Ofakim"

Le ministre de la Défense Yoav Gallant parle aux soldats à proximité de la frontière avec Gaza, le 19 octobre 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant parle aux soldats à proximité de la frontière avec Gaza, le 19 octobre 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant a suscité l’indignation, lundi, lorsqu’il a apparemment déclaré aux députés que les nouvelles informations qu’il a révélées sur l’offensive militaire à Gaza n’étaient pas destinées « à la ménagère » du sud d’Israël. Il avait annoncé que l’armée allait dorénavant mener des combats de plus faible intensité au sein de l’enclave côtière.

Gallant, qui a ultérieurement affirmé que ses propos avaient été déformés, a prononcé ces paroles après avoir rencontré ses collègues du parti du Likud, quelques heures après la publication, dans le Wall Street Journal, d’un entretien dans lequel il avait que l’armée israélienne entrait dorénavant dans une nouvelle phase de combats moins intenses à Gaza.

Selon la Douzième chaîne, les parlementaires présents à la réunion de son parti ont exprimé leur mécontentement d’avoir appris cette information importante sur le conflit par le biais des médias étrangers.

Gallant a répondu que les discussions portant sur les différentes phases mises en œuvre dans le cadre de la guerre à Gaza avaient recours à une terminologie précise, une terminologie militaire destinée à être utilisée dans les communications de l’armée et des diplomates et qu’elle n’était pas employée à l’adresse du citoyen lambda.

« Ce n’est pas à la ménagère de Sderot ou d’Ofakim de penser que quelque chose de particulier va se produire », a-t-il dit selon des informations rendues publiques par la Douzième chaîne et par d’autres médias israéliens.

Les propos tenus par Gallant ne semblent guère avoir choqué lors de la réunion – mais ils ont entraîné un tollé sur Internet et à la Knesset lorsque les médias s’en sont emparés, à l’issue d’une fuite d’information. L’information initiale faisait état de paroles légèrement différentes, disant que Gallant avait déclaré que ce ne serait pas une femme de Sdérot ou d’Ofakim qui ordonnerait à l’armée quand passer à la phase suivante du conflit.

Le députée Merav Michaeli, la présidente sortante du parti Avoda, a accusé Gallant de misogynie, disant que ces propos illustraient l’image lamentable donnée par un récent rapport qui montrait encore de fortes inégalités entre les sexes en Israël.

« Ce gouvernement témoigne de son mépris dans tous les domaines de la vie », a écrit Michaeli.

Dans un discours prononcé en séance plénière de la Knesset, le député Almog Cohen, élu sous l’étiquette du parti d’extrême-droite, a reproché au ministre de la Défense ce qu’il a considéré comme un manque de respect à l’égard des femmes vivant dans les villes défavorisées.

« Le 7 octobre, les femmes de Sderot et d’Ofakim étaient seules. Personne n’est venu les aider. Je ne pense pas que qui que ce soit, dans ce pays, puisse avoir l’audace de médire sur nos femmes qui montrent beaucoup de courage », a indiqué le législateur.

Les deux villes du sud du pays – qui sont classées relativement bas sur l’échelle socio-économique gouvernementale – avaient été durement frappées pendant le massacre brutal du Hamas, le 7 octobre. Les résidents de Sderot ont évacué la localité depuis l’assaut et ils représentent environ la moitié des 60 000 évacués originaires du sud d’Israël.

Gallant a évoqué les critiques à son encontre sur X, affirmant que « les résidents d’Ofakim et de Sderot continuent à être une préoccupation prioritaire pour moi ».

« Malheureusement, il y a des gens qui ont fait le choix de manipuler et de déformer mes propos », a-t-il écrit.

« Les communications sur la transition entre les différentes phases de la guerre visent à créer un langage partagé entre les militaires et l’armée, elles ne relèvent pas du discours public », a-t-il ajouté.

Gallant avait déclaré au Wall Street Journal que Tsahal allait abandonner « la phase intense de manœuvres » à Gaza pour adopter « des types différents d’opérations spéciales ».

Dans un entretien accordé au New York Times, le porte-parole de l’armée israélienne, Daniel Hagari, a confirmé une transition dans le conflit, qui abandonnera ainsi les frappes punitives de très forte intensité qui ont caractérisé les trois premiers mois de la guerre à Gaza.

La police évacue une femme d’un immeuble frappé par une roquette tirée par les terroristes palestiniens de la bande de Gaza à Sderot, le 17 octobre 2023. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Jérusalem subit des pressions croissantes de la part de ses alliés internationaux, et notamment de la part des États-Unis, qui demandent à Israël de baisser l’intensité de son offensive et de permettre à de plus grandes quantités d’aides humanitaires à destination des civils d’entrer à Gaza. Les membres de la coalition au pouvoir du Premier ministre Benjamin Netanyahu, notamment au sein de son parti du Likud, ont exprimé leur opposition à ces initiatives.

Ces paroles prononcées devant le journaliste du Wall Street Journal ont été révélées juste avant l’arrivée en Israël du secrétaire d’État américain Antony Blinken, qui fait actuellement un déplacement dans la région dont l’objectif est de contenir les tensions entraînées par la guerre qui oppose Israël au Hamas à Gaza, et d’éviter une escalade des hostilités entre le Hezbollah et l’État juif, sur la frontière nord de ce dernier.

Selon la Douzième chaîne, c’est la première fois que Gallant assistait à une réunion du parti, lundi, depuis que la Knesset a adopté la loi sur la « raisonnabilité », l’une des législations au cœur du projet controversé de refonte radicale du système judiciaire avancé par le gouvernement.

Le ministre de la Défense avait brièvement été renvoyé de son poste par Netanyahu, au mois de mars 2023, pour avoir averti que ce plan de réformes mettait en péril la sécurité d’Israël. Il avait repris ses fonctions suite à des manifestations massives.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.