Gaza : Ankara dénonce « l’usage disproportionné » de l’armée israélienne
Rechercher

Gaza : Ankara dénonce « l’usage disproportionné » de l’armée israélienne

Le mouvement de protestation palestinien, intitulé "la grande marche du retour", doit durer six semaines

Les Palestiniens franchissent une ville de tentes dressées le long de la frontière avec Israël, à l'est de Gaza City, pour commémorer la Journée de la terre (Crédit : AFP/ MAHMUD HAMS)
Les Palestiniens franchissent une ville de tentes dressées le long de la frontière avec Israël, à l'est de Gaza City, pour commémorer la Journée de la terre (Crédit : AFP/ MAHMUD HAMS)

La Turquie a dénoncé « l’usage disproportionné » de la force par Israël dans la bande de Gaza où douze Palestiniens ont été tués vendredi par des tirs de l’armée israélienne.

« Nous condamnons vigoureusement l’usage disproportionné de la force par Israël contre des manifestants palestiniens », a déclaré dans un communiqué le ministère turc des Affaires étrangères, appelant Israël « à mettre fin au plus vite à l’usage de la force qui fait monter les tensions dans la région ».

« Nous invitons la communauté internationale à assumer ses responsabilités pour amener Israël à renoncer à cette attitude agressive », ajoute le texte.

Douze Palestiniens ont été tués vendredi par l’armée israélienne dans la bande de Gaza, selon le ministère de la Santé du groupe terroriste palestinien du Hamas dans le territoire, lors d’un face-à-face tendu à la frontière entre des milliers de manifestants palestiniens et des soldats israéliens qui a dégénéré en affrontements.

Le Croissant-Rouge palestinien a recensé plus de 350 manifestants blessés par des tirs de soldats israéliens.

Le mouvement de protestation palestinien, intitulé « la grande marche du retour », doit durer six semaines. Les manifestants exigent le « droit au retour » des réfugiés palestiniens et dénoncent le strict blocus de Gaza par Israël.

Fervent défenseur du Hamas, Ankara entretient des rapports délicats avec Israël, malgré un accord de normalisation des relations conclu en 2016, après plusieurs années de froid.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...