Israël en guerre - Jour 190

Rechercher

Gaza: Descente du Hamas dans une mosquée du Jihad islamique ; arrestation d’un religieux

La main du cheikh Yahya Mansour brisée, des fidèles tentant de le défendre blessés ; l'opération vise à réaffirmer le contrôle du groupe terroriste sur les mosquées à Gaza

Des fidèles se battant avec des agents du Hamas à la mosquée Al Awda, un bastion du Jihad islamique palestinien, à Rafah, dans la Bande de Gaza, le 18 juillet 2023. (Crédit : Capture d'écran d'une vidéo Twitter ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Des fidèles se battant avec des agents du Hamas à la mosquée Al Awda, un bastion du Jihad islamique palestinien, à Rafah, dans la Bande de Gaza, le 18 juillet 2023. (Crédit : Capture d'écran d'une vidéo Twitter ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

La police de la Bande de Gaza, contrôlée par le groupe terroriste palestinien du Hamas, a pris d’assaut une mosquée et a arrêté cette semaine un important religieux affilié au groupe terroriste du Jihad islamique palestinien.

Le cheikh Yahya Mansour a eu la main brisée par la police lors de son arrestation mardi, tandis que des membres du Jihad islamique palestinien et des civils ont été blessés lors du raid sur la mosquée al-Awda de Rafah, un bastion du Jihad islamique palestinien, a rapporté le service de presse Tazpit (TPS), citant des témoins oculaires.

Des sources anonymes de Gaza ont déclaré à TPS que le raid faisait partie d’une stratégie plus large du Hamas visant à prendre le contrôle des mosquées dans l’enclave et à soumettre le Jihad islamique palestinien.

Mansour a ensuite affirmé dans une vidéo que les membres du Hamas « voulaient [le] tuer ».

« Ils m’ont frappé avec des chaises et des objets qui se trouvaient dans la mosquée et j’ai miraculeusement survécu », a-t-il déclaré.

On ignore encore les raisons exactes de l’arrestation de Mansour.

Jeudi, des membres du Hamas sont venus à la mosquée et ont accroché les drapeaux du groupe à l’extérieur du bâtiment, a rapporté la Douzième chaîne.

« Quel crime ces chiens de sionistes ont-ils commis ? », a déclaré le Jihad islamique palestinien dans un communiqué.

« Le vol, le trafic de drogue, l’accumulation d’électricité et toutes les crises à Gaza ne leur suffisent pas. Ils veulent également tuer la branche armée du Jihad islamique qui a combattu l’occupation pendant trois rounds », ont-ils ajouté.

Le Jihad islamique palestinien et le Hamas ont tous deux combattu Israël lors d’un conflit de 11 jours en mai 2021. Depuis lors, le Jihad islamique palestinien a combattu seul lors de deux séries de combats, en août 2022 et en mai 2023.

Le Hamas, le groupe terroriste qui dirige Gaza depuis 2007, coopère avec le Jihad islamique palestinien et d’autres factions terroristes palestiniennes sur les questions militaires dans ce que les médias appellent la « salle d’opérations conjointe »

Toutefois, le Jihad islamique palestinien est également le principal rival du Hamas dans la Bande de Gaza. Les dirigeants de l’enclave interviennent occasionnellement lorsque des membres du Jihad islamique palestinien tentent de tirer des roquettes sur Israël, afin d’éviter toute escalade de la violence lorsque le conflit n’est pas dans leur intérêt.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.