Gaza : Moscou juge « inacceptable » le recours à la force par Israël
Rechercher

Gaza : Moscou juge « inacceptable » le recours à la force par Israël

Ces critiques surviennent alors que l'armée russe et le régime syrien imputent à Israël le raid meurtrier tôt lundi d'une base du régime dans le centre de la Syrie

Des manifestants palestiniens brûlent un drapeau israélien lors d'affrontements avec les forces de sécurité israéliennes à la frontière entre Gaza et Israël, à l'est de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 6 avril 2018. (AFP PHOTO / DIT KHATIB)
Des manifestants palestiniens brûlent un drapeau israélien lors d'affrontements avec les forces de sécurité israéliennes à la frontière entre Gaza et Israël, à l'est de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 6 avril 2018. (AFP PHOTO / DIT KHATIB)

La Russie a jugé lundi « inacceptable » le recours « sans discernement » à la force par l’armée israélienne contre des civils à Gaza, où des tirs à balles réelles ont coûté la vie à une trentaine de Palestiniens lors d’une série de manifestations.

« Compte tenu de l’emploi tout à fait inacceptable et sans discernement de la force contre les civils, nous appelons une nouvelle fois les Israéliens et les Palestiniens à éviter les actions pouvant aggraver les tensions », a indiqué la diplomatie russe dans un communiqué.

Moscou a affirmé « soutenir les appels en faveur d’une enquête indépendante et transparente sur ces incidents ».

Après la journée du 30 mars lors de laquelle 19 Palestiniens avaient été tués, l’Union européenne et l’ONU avaient demandé l’ouverture d’une enquête indépendante.

Vendredi, au cours d’une nouvelle journée de manifestations marquée par des heurts, neuf Palestiniens dont un journaliste ont été tués.

« Au vu de la situation actuelle, des mesures urgentes pour stabiliser et désamorcer la situation sont non seulement nécessaires, mais également des efforts politiques concrets visant à instaurer une paix durable », a insisté le ministère russe.

Ces critiques de la Russie interviennent alors que l’armée russe et le régime syrien imputent à Israël le bombardement meurtrier tôt lundi d’une base des forces gouvernementales dans le centre de la Syrie.

Ce que nous savons ou ignorons au sujet des manifestations de vendredi à Gaza

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...