Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

GB : Une ministre refuse de s’excuser pour ses propos contre l’immigration illégale

La ministre de l'Intérieur Suella Braveman a dit "maintenir ses propos" après qu'une survivante de la Shoah a comparé ses paroles xénophobes au langage utilisé par les nazis

La secrétaire d'État à l'intérieur Suella Braverman quitte une réunion du cabinet à Downing Street à Londres, le 13 décembre 2022. (Crédit :  AP Photo/Kirsty Wigglesworth)
La secrétaire d'État à l'intérieur Suella Braverman quitte une réunion du cabinet à Downing Street à Londres, le 13 décembre 2022. (Crédit : AP Photo/Kirsty Wigglesworth)

La ministre britannique de l’Intérieur a refusé vendredi de présenter ses excuses à une survivante de la Shoah qui avait critiqué sa rhétorique anti-immigration.

Suella Braverman avait ainsi évoqué « d’invasion » l’arrivée de migrants sur le sol britannique.

Joan Salter, survivante de la Shoah de 83 ans, avait indiqué que ce langage était similaire à la rhétorique employée par les nazis lors d’un échange avec Braveman, alors que cette dernière discutait avec des électeurs.

« En 1943, j’ai été obligée de fuir la Belgique, le pays de ma naissance, et de traverser à la fois l’Europe déchirée par la guerre et des mers dangereuses avant d’enfin parvenir à venir au Royaume-Uni, en 1947 », avait dit Salter après s’être présentée comme survivante du génocide juif perpétré par les nazis, alors qu’elle n’était encore qu’une petite fille.

« Quand j’entends les mots que vous utilisez, comme des ‘nuées’ de migrants, quand vous parlez d’une ‘invasion’, cela me rappelle le langage qui était utilisé pour déshumaniser et justifier le meurtre de ma famille et la mort de millions d’autres personnes », avait-elle ajouté. « Pourquoi ressentez-vous le besoin d’utiliser un tel langage ? »

Braverman l’avait remerciée pour sa question, ajoutant qu’elle portait « une énorme sympathie et un intérêt immense aux migrants » et soulignant que ses propres parents n’étaient pas originaires du Royaume-Uni.

Elle avait néanmoins maintenu que l’immigration illégale est un problème majeur.

« Il y a un gros problème aujourd’hui en matière d’immigration illégale, dont l’ampleur est sans précédent pour nous », avait-elle répondu. « Je ne présenterai pas mes excuses pour le langage que j’ai utilisé pour décrire l’énormité de cette problématique ».

« Je maintiens que nous rencontrons des difficultés avec des personnes qui abusent de notre générosité, qui violent nos lois et qui sapent notre système », avait-elle poursuivi.

Braverman s’est focalisée sur la question de l’immigration illégale depuis qu’elle a pris ses fonctions, estimant que son rôle est de « stopper l’invasion sur la côte sud ».

Le Guardian a noté qu’elle n’avait pas utilisé le mot « nuée » pour évoquer les migrants – ce que d’autres politiques n’ont pas hésité à faire.

Le ministère de l’Intérieur a indiqué qu’une vidéo montrant l’échange entre Braveman et Salter avait fait l’objet d’un montage et qu’elle représentait donc mal ce qui s’était passé, et il a demandé à l’organisation à l’origine de la diffusion des images de la supprimer.

Salter est reconnue par le gouvernement britannique pour son travail de sensibilisation à la Shoah.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.