Général iranien : le monde sait que les Etats-Unis ne peuvent pas menacer l’Iran
Rechercher

Général iranien : le monde sait que les Etats-Unis ne peuvent pas menacer l’Iran

Dans un contexte tendu, des commandants des Gardiens de la révolution affirment que l’Amérique, dissuadée, n’osera pas attaquer

Le général de brigade Mohammad Pakpour, commandant des forces terrestres des Gardiens de la Révolution iraniens. (Crédit : Hossein Zohrevand/CC BY 4.0/Wikimedia Commons)
Le général de brigade Mohammad Pakpour, commandant des forces terrestres des Gardiens de la Révolution iraniens. (Crédit : Hossein Zohrevand/CC BY 4.0/Wikimedia Commons)

Un important général des Gardiens de la Révolution iraniens a fustigé samedi les Etats-Unis, affirmant qu’ils seraient incapables de tenir ce qu’il a appelé les menaces américaines contre la République islamique.

« Les hommes d’état américains devraient être très sages et éviter de menacer l’Iran, parce que le monde entier a reconnu le fait que les Américains ne peuvent pas faire une chose pareille », a déclaré le général de brigade Mohammad Pakpour, chef des forces terrestres des Gardiens de la Révolution, selon l’agence de presse semi-officielle Fars.

« Par conséquent, ils ne peuvent pas faire un tel geste parce que ce ne serait pas sage », a-t-il ajouté.

Le vice-commandant des Gardiens de la Révolution pour les affaires politiques, Rasul Sanayee Rad, a tenu des propos similaires vendredi sur la chaîne publique iranienne, déclarant que « aujourd’hui, nous jouissons de la dissuasion, ce qui signifie que nous avons dissuader l’ennemi d’attaquer. »

Un camion militaire iranien transporte des morceaux du système de défense aérienne S-300 pendant la parade militaire annuelle marquant le début de la guerre Iran - Irak, à Téhéran, le 21 septembre 2016. (Crédit : Chavosh Homavandi/AFP)
Un camion militaire iranien transporte des morceaux du système de défense aérienne S-300 pendant la parade militaire annuelle marquant le début de la guerre Iran – Irak, à Téhéran, le 21 septembre 2016. (Crédit : Chavosh Homavandi/AFP)

Ces propos ne sont pas inhabituels pour des responsables militaires iraniens, qui raillent régulièrement les capacités militaires des Etats-Unis. Dans ce cas, ils seraient une réponse à plusieurs déclarations belliqueuses de responsables américains envers l’Iran, notamment par le président américain Donald Trump.

Suite à un test iranien de missile balistique capable de porter une tête nucléaire en janvier, l’administration Trump a imposé des sanctions à plusieurs entités impliquées dans le programme balistique iranien. Le président Trump a prévu l’Iran qu’il était « mis en garde » et a juré que « rien n’est exclu » en termes de réponse militaire aux provocations iraniennes.

Bien que le test de missile n’ait pas violé l’accord nucléaire de 2015, le gouvernement américain affirme que de tels tests sont interdits par une résolution des Nations unies, qui interdit à l’Iran de développer des missiles à capacité nucléaire.

Pakpour a également annoncé samedi que les Gardiens de la Révolution mèneraient des manœuvres militaires cette semaine, malgré les mises en garde américaines et les sanctions infligées après le précédent test de missile.

« Les manœuvres, appelées ‘Grand Prophète 11’, commenceront lundi et dureront trois jours », a déclaré Pakpour pendant une conférence de presse. Il a annoncé que des roquettes seraient utilisées, sans préciser leur type.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...