Google met le mathématicien juif Benoît Mandelbrot à l’honneur
Rechercher

Google met le mathématicien juif Benoît Mandelbrot à l’honneur

Le Franco-américano-polonais, « père de la géométrie fractale » dont il a inventé le nom en 1975, aurait célébré ses 96 ans ce vendredi

Benoît Mandelbrot en mars 2007. (Crédit : Rama / CC BY-SA 2.0 fr)
Benoît Mandelbrot en mars 2007. (Crédit : Rama / CC BY-SA 2.0 fr)

Google a rendu hommage ce vendredi au mathématicien Benoît Mandelbrot par l’intermédiaire d’un Doodle sur son moteur de recherche.

L’homme, Franco-américano-polonais, décédé en 2010, aurait célébré ses 96 ans ce vendredi.

Qualifié d’« homme dont la curiosité a aidé à développer notre manière de voir le monde qui nous entoure » par Google, il est considéré comme le père de la géométrie fractale, créant le nom en 1975.

« L’adjectif fractal qualifie une géométrie portant sur des objets fractionnaires présentant des irrégularités et des détails à toutes les échelles spatiales, avec de plus une auto-similarité », décrit le site Techniques-ingenieur.fr.

Né en 1924 à Varsovie dans une famille juive, Benoît Mandelbrot a quitté la Pologne et fui en France en 1936 face la montée de l’antisémitisme.

Il a étudié à l’école Polytechnique, à l’institut Caltech en Californie, et a obtenu son doctorat en 1952. Il a ensuite travaillé en tant que chercheur pour IBM à New York. Il a enseigné à Yale et a reçu le World Foundation Prize en physique en 1993, la Légion d’honneur ou encore la médaille Verneil de la ville de Paris.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...