Rechercher

Grève de la faim : l’épouse de Barghouthi en appelle au Pape

Fedwa Barghouthi demande à François “d'appeler à respecter les droits des Palestiniens, dont ceux des prisonniers politiques”

Fadwa Barghouthi lors d'une conférence de presse à  Ramallah, le 7 mai 2017. (Crédit : Flash90)
Fadwa Barghouthi lors d'une conférence de presse à Ramallah, le 7 mai 2017. (Crédit : Flash90)

L’épouse de Marwan Barghouthi, leader de la grève de la faim menée depuis trois semaines par des Palestiniens détenus par Israël, en appelle au pape François pour qu’il intervienne « avant qu’il ne soit trop tard ».

Dans une lettre dont l’AFP a obtenu copie mercredi, Fedwa Barghouthi demande au pape « d’appeler à respecter les droits des Palestiniens, dont ceux des prisonniers politiques ».

Un tel appel provenant du Vatican, qui a reconnu l’état de Palestine, « permettrait aux prisonniers placés à l’isolement d’atteindre le monde entier », a-t-elle en disant écrire « au nom de toutes les familles » de détenus.

Les Palestiniens ont multiplié les contacts internationaux depuis le début le 17 avril d’une grève de la faim menée dans différentes prisons israéliennes par un millier de détenus.

Ils entendent donner l’alerte sur les conditions de détention des 6 500 Palestiniens incarcérés par Israël, et dénoncer le système judiciaire israélien appliqué aux Palestiniens de Cisjordanie.

Marwan Barghouthi devant le tribunal de Jérusalem, le 25 janvier 2012. (Crédit : Flash90)
Marwan Barghouthi devant le tribunal de Jérusalem, le 25 janvier 2012. (Crédit : Flash90)

Marwan Barghouthi a été condamné à cinq peines de prison à perpétuité, ce qui ne l’empêche pas d’avoir le surnom de « Mandela palestinien » par ses partisans.

Plusieurs capitales étrangères et le Parlement européen réclament la libération du terroriste, estimant qu’il pourrait jouer un rôle dans les efforts pour tenter de trouver une solution au conflit avec Israël.

« Les tribunaux israéliens sont un instrument d’oppression et non de justice, en particulier les tribunaux militaires dont le taux de condamnation pour les Palestiniens varie de 90 % à 99 % », dit Mme Barghouthi dans sa lettre.

Cette missive intervient quelques jours après une polémique lancée par la diffusion par les autorités israéliennes de deux vidéos de Marwan Barghouthi tournées à son insu dans sa cellule et le montrant en train de manger alors qu’il est censé être en grève de la faim.

Marwan Barghouthi filmé en train de manger en secret dans sa cellule au moment où il mène une vaste grève de la faim des détenus palestiniens. (Crédit : capture d'écran Service des prisons israéliennes)
Marwan Barghouthi filmé en train de manger en secret dans sa cellule au moment où il mène une vaste grève de la faim des détenus palestiniens. (Crédit : capture d’écran Service des prisons israéliennes)

Ses partisans dénoncent un trucage et ont obtenu des excuses de la chaîne de restaurants Pizza Hut pour l’initiative prêtée à sa franchise israélienne de se servir de ces images pour faire sa publicité.

Les Palestiniens appellent à une nouvelle journée de mobilisation en solidarité avec les grévistes de la faim jeudi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...