Hamas : l’escalade des violences n’amènera pas la sécurité « à l’ennemi »
Rechercher

Hamas : l’escalade des violences n’amènera pas la sécurité « à l’ennemi »

Les attaques survenues depuis Gaza ce week-end - avec une roquette lancée dans le sud israélien - ont entraîné le bombardement de "structures souterraines" dans le nord de la bande

Un manifestant palestinien vise les forces israéliennes avec une fronde le long de la frontière durant des affrontements dans l'est de la bande de Gaza, à la frontière avec Israël, le 11 janvier 2018 (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)
Un manifestant palestinien vise les forces israéliennes avec une fronde le long de la frontière durant des affrontements dans l'est de la bande de Gaza, à la frontière avec Israël, le 11 janvier 2018 (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)

Après des frappes israéliennes contre deux cibles situées dans la bande de Gaza, samedi soir, le groupe terroriste du Hamas, à la tête du territoire, a mis en garde l’Etat juif contre une « escalade dangereuse ».

« Les actes insensés et continus de l’occupation contre les manifestants de la paix » le long de la frontière, « le meurtre intentionnel [par Israël] de manifestants et les tirs contre des cibles du Hamas sont une escalade dangereuse, une manière de jouer avec le feu qui n’apportera pas la sécurité à l’ennemi et aux colonisateurs », a dit le porte-parole Fawzi Barhoum dans un communiqué.

Israël « en subira les conséquences », a-t-il averti.

Les militaires israéliens ont lancé des frappes aériennes en réponse à un tir préalable de roquette sur le territoire israélien, venant conclure un week-end marqué par des violences meurtrières le long de la frontière avec Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...