Rechercher

Herzog invité à s’adresser au Congrès US, premier Israélien depuis Netanyahu

Le président a reçu cette invitation lors de son séjour à Washington ; le discours aura probablement lieu en 2023, lorsqu'Israël marquera ses 75 ans

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

La présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, démocrate de Californie, à droite, et le président israélien Isaac Herzog, à gauche, s'adressent aux journalistes le 25 octobre 2022, au Capitole à Washington. (Crédit : AP/Mariam Zuhaib)
La présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, démocrate de Californie, à droite, et le président israélien Isaac Herzog, à gauche, s'adressent aux journalistes le 25 octobre 2022, au Capitole à Washington. (Crédit : AP/Mariam Zuhaib)

Le président Isaac Herzog a été invité mardi à s’adresser à une réunion conjointe du Congrès américain pour marquer le 75e anniversaire de la fondation d’Israël, que les dirigeants du Congrès ont qualifié d’étape « historique et joyeuse ».

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, et le chef de la majorité au Sénat, Chuck Schumer, ont lancé l’invitation à Herzog dans une lettre commune dans laquelle ils déclarent que les deux nations partagent « un lien indéfectible ancré dans la sécurité commune, les valeurs partagées et l’amitié ».

La date du discours de Herzog n’a pas encore été fixée. L’État d’Israël a été proclamé le 14 mai 1948 et le président américain Harry Truman a reconnu la nouvelle nation le même jour.

Dans leur lettre, Pelosi et Schumer ont déclaré que l’action rapide de Truman « a toujours été un motif de fierté pour notre pays ».

« Au fil des décennies, le Congrès des États-Unis a été fier de se montrer solidaire d’Israël sur une base bipartisane et bicamérale », ont écrit Pelosi et Schumer. « Nous espérons que le Congrès aura l’occasion de vous entendre lors de cette étape historique et joyeuse dans le succès de l’État d’Israël et de l’alliance États-Unis-Israël. »

Le dernier dirigeant israélien à avoir prononcé un tel discours devant le Congrès américain était l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu. Son discours de 2015 a été entaché d’une controverse car il avait été organisé dans le dos du président américain de l’époque, Barack Obama, et mettait en évidence la pression exercée par le Premier ministre israélien sur les législateurs américains pour qu’ils s’opposent aux efforts du président pour signer un accord nucléaire avec l’Iran. Le discours a été boycotté par un grand nombre de membres démocrates du Congrès et est souvent cité comme un tournant dans les efforts déployés depuis longtemps par Israël pour maintenir une relation bipartisane avec les États-Unis.

Herzog a entamé mardi une visite de deux jours à Washington. Il y a rencontré Mme Pelosi ainsi que le secrétaire d’État Antony Blinken et l’envoyé pour l’énergie Amos Hochstein, qui a négocié le récent accord maritime entre Israël et le Liban. Il doit rencontrer le président américain Joe Biden et le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, mercredi, avant de rentrer chez lui.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...