Homicide involontaire pour le Palestinien impliqué dans la mort d’un officier
Rechercher

Homicide involontaire pour le Palestinien impliqué dans la mort d’un officier

Le tribunal estime qu'il n'y a aucun moyen de prouver que Mamduh Amru avait l'intention d'assassiner Eliav Gelmam, qui a été touché par un tir ami

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Le capitaine (de réserve) Eliav Gelman, tué pendant une attaque au couteau dans le Gush Etzion, le 24 février 2016. (Crédit : Hagar Amibar/Israel Air Force)
Le capitaine (de réserve) Eliav Gelman, tué pendant une attaque au couteau dans le Gush Etzion, le 24 février 2016. (Crédit : Hagar Amibar/Israel Air Force)

Le tribunal militaire de Judée a décidé mercredi de condamner un Palestinien impliqué dans l’assassinat en 2016 de l’officier de réserve de l’armée de l’air israélienne Eliav Gelman pour homicide involontaire et non pour meurtre.

Les jurés ont voté à 2 contre 1 pour acquitter Mamduh Amru d’avoir « intentionnellement causé la mort » – l’équivalent d’un meurtre en droit militaire – après avoir conclu qu’il n’y avait aucun moyen de prouver qu’Amru était venu au carrefour de Gush Etzion, il y a presque trois ans, avec l’intention de tuer.

Amru, un résident de Dura près de Hébron, âgé de 28 ans, avait dit aux enquêteurs qu’il avait menacé Gelman d’un couteau parce qu’il voulait se suicider.

Gelman a été touché par des balles perdues tirées par Tsahal contre Amru et a succombé à ses blessures peu après. Le père de deux enfants, âgé de 30 ans, était en route pour le village voisin de Karmei Tzur depuis sa base aérienne, où il était en service de réserve.

Mamduh Amru

La famille de Gelman a critiqué la décision du tribunal, exigeant qu’Amru soit condamné à mort.

« Nous exigeons la peine de mort pour ce terroriste… Chaque maudit (tueur) doit savoir quel sera le verdict pour avoir fait du mal à un juif », ont-ils dit dans un communiqué.

Le ministre de la Défense israélien, Avigdor Liberman, a lui aussi critiqué cette décision, affirmant qu’ « un terroriste qui court avec un couteau pour tuer des soldats et des civils devrait être condamné pour meurtre ».

« Il n’y a pas d’autre logique que celle-ci, et je suis sûr qu’il en sera ainsi à la fin », a ajouté M. Liberman, suggérant que la question sera traitée par son bureau.

Haim Bleicher, avocat du groupe d’aide juridique Honenu représentant la famille Gelman, a qualifié d’ « inacceptable » la « recherche de l’état psychologique » d’un agresseur qui « participe au terrorisme visant à exterminer les Israéliens ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...