Hongrie : Démission d’un politicien coupable de violences antisémites
Rechercher

Hongrie : Démission d’un politicien coupable de violences antisémites

Istvan Szavay, membre du parti Jobbik, reconnaît dans un enregistrement avoir agressé verbalement et physiquement une Juive

Istvan Szavay du parti de droite Jobbik de l'opposition lors d'un débat au parlement de Budapest, en Hongrie, le 19 avril 2017 (Crédit : Szilard Koszticsak/MTI via AP)
Istvan Szavay du parti de droite Jobbik de l'opposition lors d'un débat au parlement de Budapest, en Hongrie, le 19 avril 2017 (Crédit : Szilard Koszticsak/MTI via AP)

L’un des dirigeants du parti extrémiste Jobbik en Hongrie a démissionné de son poste suite à la diffusion d’un enregistrement où il admet avoir commis un acte antisémite.

Vice-président et assesseur parlementaire du groupe Jobbik, Istvan Szavay a présenté sa démission jeudi, a fait savoir Hungary Today, même s’il restera membre du Parlement.

Dans l’enregistrement, Szavay admet avoir agressé verbalement et physiquement une femme juive, même s’il affirme qu’elle a été à l’origine de l’altercation.

« Elle hurlait que ‘ça pue le nazi ici’ et je l’ai juste détruite en disant ‘sale juive, pakk, simplement comme ça », dit-il sur la bande audio.

Il a souligné ne pas avoir blessé physiquement la femme.

Jobbik est un mouvement xénophobe qui a été défini par le Congrès juif mondial comme « parti extrémiste, promoteur de haine ». C’est le deuxième parti le plus important en Hongrie, fort de 29 sièges sur 100 au parlement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...