Rechercher

IBM achète la start-up Databand pour renforcer ses capacités de données

Les dispositions de l'accord, conclu au mois de juin, n'ont pas été rendues publiques ; les employés de Databand rejoindront les équipes d'IBM

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

Le logo d'IBM à la bourse de New York, le 18 mars 2019. (Crédit : AP/ Richard Drew/ File)
Le logo d'IBM à la bourse de New York, le 18 mars 2019. (Crédit : AP/ Richard Drew/ File)

Le géant technologique américain IBM a annoncé, mercredi, l’acquisition de la start-up israélienne Databand.ai, développeur d’une plateforme logiciel d’observabilité pour les pipelines de données pour les scientifiques et pour les ingénieurs, avec pour objectif de renforcer ses compétences en matière traitement des données, d’intelligence artificielle et d’automatisation.

Les dispositions de l’accord n’ont pas été rendues publiques. Selon l’accord, les employés de Databand rejoindront les équipes de la division de Traitement des données et de l’Intelligence artificielle d’IBM pour développer encore davantage le portefeuille des produits proposés dans ces secteurs par la multinationale américaine, notamment IBM Watson, un système informatique répondant aux questions et IBM Cloud Pak for Data, une plateforme d’analyse de données.

IBM a indiqué que l’acquisition avait été finalisée à la fin du mois de juin et que cet achat permettra de contribuer aux investissements en recherche et développement du géant américain, ainsi qu’aux acquisitions stratégiques dans les secteurs de l’intelligence artificielle et de l’automatisation. Databand est la cinquième entreprise acquise par IBM cette année, a noté la firme.

Databand est une start-up qui avait été fondée en 2018 par Josh Benamram, Victor Shafran et Evgeny Shulman, et elle a développé une plateforme logiciel qui, selon la compagnie, aide les entreprises et les organisations à garantir une meilleure observabilité de leurs données pour s’assurer de leur « bonne santé » et qui solutionne différents problèmes, comme les erreurs, les anomalies ou les échecs de pipeline, optimisant la qualité générale.

L’observabilité et le marché de la qualité des données devraient encore croître, alors qu’un nombre toujours plus important d’organisations cherchent à suivre leurs données de la manière la plus attentive possible et à les protéger. Un rapport émis par Statista a estimé que le secteur passera d’une valeur qui était d’environ 13 milliards de dollars en 2020 à environ 20 milliards de dollars en 2024.

Basée à Tel Aviv, la start-up Databand a soulevé 20 millions de dollars approximativement, selon la base de données Start-Up Nation Finder. Parmi ses investisseurs, VCs Accel, Blumberg Capital, Ubiquity Ventures, Bessemer Venture Partners, Hyperwise, et F2 Ventures.

« En utilisant Databand.ai avec IBM Observability by Instana APM [une solution de contrôle de performance d’application] et IBM Watson Studio, l’entreprise IBM est bien positionnée pour s’attaquer au spectre tout entier de l’observabilité dans toutes les opérations de l’intelligence artificielle », a commenté le géant américain lors de l’annonce de l’accord, mercredi.

« Nos clients sont des entreprises data driven qui s’appuient sur des données fiables et de haute qualité pour alimenter leurs processus critiques. Lorsqu’ils n’ont pas accès aux données dont ils ont besoin à un moment donné, leur activité peut s’arrêter », a ajouté Daniel Hernandez, directeur général des données et de l’intelligence artificielle chez IBM, dans une déclaration.

« Avec l’addition de Databand.ai, IBM propose l’ensemble le plus complet de capacités d’observabilité pour l’informatique à travers les applications, les données et l’apprentissage automatique, et continue d’octroyer aux clients et partenaires la technologie dont ils ont besoin pour fournir des données et une IA fiable à grande échelle », a-t-il expliqué.

Benamram, directeur-général de Databand, a déclaré que « vous ne pouvez pas protéger ce que vous ne pouvez pas voir et quand la plateforme de données est inefficace, tout le monde en ressent l’impact – y compris les clients. C’est la raison pour laquelle des marques du monde entier comme FanDuel, Agoda et Trax Retail font déjà confiance à Databand.ai pour supprimer les mauvaises surprises en matière d’intelligence artificielle et pour les résoudre avant qu’elles n’entraînent un impact commercial coûteux ».

Rejoindre IBM aidera Databand à « agrandir notre logiciel et à accélérer de manière significative nos capacités à répondre aux besoins de nos entreprises clientes qui sont en constante évolution », a-t-il ajouté.

Databand est l’une des nombreuses entreprises israéliennes leaders dans le domaine de l’observabilité des données. Parmi elles, il y a aussi Coralogix, qui a soulevé 142 millions de dollars dans une série D de financement annoncée au mois de mai, et Monte Carlo, qui a sécurisé une série D de financement de 135 millions de dollars à une évaluation de 1,6 milliard de dollars, également au mois de mai.

IBM a des activités depuis des décennies en Israël et l’entreprise a installé un centre de recherche et développement (R&D) à Tel Aviv ainsi qu’un laboratoire de recherche à Haïfa.

Le centre de Haïfa est le plus important laboratoire de la division de recherche d’IBM hors des frontières des États-Unis. Établi pour accueillir un modeste centre scientifique en 1972, il s’est ensuite considérablement agrandi, devenant un laboratoire qui dirige dorénavant le développement de produits technologiques innovants et de solutions cognitives pour la corporation IBM. Ses projets variés utilisent l’intelligence artificielle, les services de données du Cloud, le blockchain, l’informatique médicale, l’analyse des images et des vidéos et des solutions portables.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...