Iran : « Il ne faut que 7 minutes au missile iranien pour frapper Tel Aviv »
Rechercher

Iran : « Il ne faut que 7 minutes au missile iranien pour frapper Tel Aviv »

Mojtaba Zonour menace d’attaquer Israël si les Etats-Unis lancent une frappe militaire sur la République islamique

Lancement d'un missile iranien, le 10 octobre 2015. (Crédit : capture d'écran YouTube/PressTV News Videos)
Lancement d'un missile iranien, le 10 octobre 2015. (Crédit : capture d'écran YouTube/PressTV News Videos)

Un responsable du gouvernement iranien a prévenu samedi que Téhéran pourrait rapidement se venger sur Israël si les Etats-Unis lançaient une frappe militaire contre la République islamique.

Mojtaba Zonour, membre de la commission de la Sécurité nationale et de la Politique étrangère de l’Iran, et ancien responsable du corps des Gardiens de la révolution, a vanté les performances d’un missile iranien, qui pourrait frapper Tel Aviv en moins de sept minutes, a annoncé l’agence de presse parapublique Fars News.

Zonour a déclaré que Téhéran frapperait la ville côtière d’Israël et « raserait totalement » une base militaire américaine située à Bahreïn « si l’ennemi fait une erreur ».

« Et il ne faut que sept minutes au missile iranien pour frapper Tel Aviv », a-t-il ajouté.

Zonour s’exprimait pendant un exercice militaire des Gardiens de la révolution visant à tester son missile et ses systèmes de radar. L’exercice a eu lieu dans une zone de 35 000 km² dans la province de Semnan, au nord de l’Iran.

Gardiens de la Révolution iraniens. Illustration. (Crédit : Twitter/(@MidEastNews_Eng)
Gardiens de la Révolution iraniens. Illustration. (Crédit : Twitter/(@MidEastNews_Eng)

L’exercice de samedi a eu lieu au lendemain de sanctions imposées par l’administration américaine du président Donald Trump à l’Iran en réponse à un récent test de missile. Les sanctions ciblent une vingtaine de personnes et des entreprises, du Golfe persique à la Chine.

Samedi, un autre responsable iranien avait mis en garde les Etats-Unis de manière similaire.

Le général Amir Ali Hajizadeh, responsable de la division aérienne des Gardiens de la révolution, avait déclaré que « si l’ennemi fait une erreur, nos missiles rugissants s’abattront sur eux », selon l’agence de presse Tasnim.

Hajizadeh avait affirmé que les critiques de Washington sur les tests de missiles iraniens étaient « un prétexte pour montrer son animosité à notre égard ; nous faisons en permanence des efforts pour défendre la sécurité de notre pays, et si l’ennemi ose faire une erreur, nos missiles rugissants s’abattront sur eux. »

L’Iran a testé dimanche un missile de moyenne portée, qui, d’après la Maison Blanche, viole une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies qui interdit les missiles pouvant porter une tête nucléaire.

La République islamique a confirmé le test de missile balistique, mais affirme qu’il est conforme à l’accord nucléaire signé en 2015 avec les puissances mondiales et aux résolutions des Nations unies.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...