Israël a aidé à déjouer un attentat de l’Etat islamique en Australie
Rechercher

Israël a aidé à déjouer un attentat de l’Etat islamique en Australie

En août, deux hommes ont été arrêtés, accusés d’avoir voulu faire exploser un avion d'Etihad Airways au départ de Sydney

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un avion d'Etihad Airways sur la piste de l'aéroport de Larnaca, ville portuaire du sud de Chypre, le 10 janvier 2015 (AFP / Hasan Mroue)
Un avion d'Etihad Airways sur la piste de l'aéroport de Larnaca, ville portuaire du sud de Chypre, le 10 janvier 2015 (AFP / Hasan Mroue)

L’armée israélienne a révélé mercredi que l’unité de renseignement militaire 8200 avait déjoué une tentative d’explosion de l’Etat islamique sur un vol en partance d’Australie en août dernier.

« L’unité a fourni des renseignements qui ont conduit à empêcher une attaque terroriste de l’Etat islamique en 2017 en Australie », a déclaré un haut responsable militaire.

« Cela a permis de sauver des dizaines de vies innocentes et a prouvé la position de l’Unité 8200 comme acteur majeur dans la lutte contre l’Etat islamique », a déclaré l’officier, sous couvert d’anonymat.

Cette révélation publiée mercredi est inhabituelle pour l’armée israélienne, qui garde généralement secrètes les opérations de l’Unité 8200, similaire à l’Agence de sécurité nationale américaine, qui collecte des informations à partir des communications électroniques – le renseignement d’origine électromagnétique.

Des soldats de l’unité 8200 en formation (Crédit photo : Moshe Shai / Flash90)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé aussi mercredi qu’un renseignement fourni en 2017 par les services de renseignements de son pays avait permis de déjouer un attentat du groupe jihadiste Etat islamique (EI) contre un avion en Australie.

« Le service du renseignement israélien a empêché la destruction d’un avion » en Australie, a dit M. Netanyahu devant une conférence de dirigeants juifs américains à Jérusalem.

« Cela est l’une des multiples actions que nous avons entreprises pour faire face au terrorisme à travers le monde et mettre en échec des attaques terroristes », a-t-il souligné, disant plus tard que l’attentat était planifié par l’EI.

Le pays de destination du vol n’a pas été révélé.

Dimanche, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré à la conférence de Munich sur la sécurité que le renseignement militaire israélien « avait aidé à empêcher des dizaines d’attentats terroristes de l’Etat islamique dans des dizaines de pays ».

Ainsi, cette prouesse dans la collecte de renseignements et le contre-terrorisme est l’argument central d’Israël dans ses efforts visant à créer et à maintenir ses relations avec des pays étrangers.

L’attaque déjouée

En août, les forces de sécurité australiennes ont arrêté deux hommes soupçonnés d’avoir tenté de placer un engin explosif improvisé sur un vol d’Etihad Airways au départ de Sydney – une attaque qui aurait été dirigée par l’Etat islamique.

Selon le sous-commissaire de la police fédérale australienne, Michael Phelan, le 15 juillet, l’un des deux hommes, un résident de Sydney de 49 ans, aurait apporté la bombe cachée dans un bagage à l’aéroport de Sydney. Il aurait alors demandé à son frère d’emporter le bagage avec lui lors de son voyage – sans l’informer du contenu du sac. Mais le sac n’a jamais passé le comptoir d’enregistrement. Au lieu de cela, selon Phelan, l’homme de 49 ans a quitté l’aéroport avec le sac, et son frère a poursuivi son voyage sans.

« C’est l’une des attaques les plus sophistiquées jamais entreprises sur le sol australien », avait déclaré Phelan à l’époque. « Si nos agences de renseignement et d’application de la loi n’avaient pas fourni cet excellent travail sur une très courte période de temps, alors nous aurions pu assister à un événement catastrophique dans ce pays. »

Les composants de l’appareil qu’ils prévoyaient d’utiliser – et notamment ce que Phelan a décrit comme un « explosif de qualité militaire » – ont été livrés aux deux hommes de Sydney par un membre éminent de l’Etat islamique par avion-cargo en provenance de Turquie. Un commandant de l’Etat islamique a ensuite expliqué aux deux hommes comment assembler l’appareil – ce que la police a découvert plus tard, a expliqué Phelan.

Selon les autorités australiennes, suite à leur échec, les suspects ont voulu mener une autre attaque en libérant du gaz sulfuré hautement toxique afin d’empoisonner les gens entourant les dispositifs. Mais ils ont été arrêtés avant que leur projet puisse avancer de manière significative.

Aucun objectif spécifique n’avait été choisi pour l’attaque au sulfure d’hydrogène, bien qu’un membre de l’Etat islamique à l’étranger a fourni aux hommes des suggestions sur l’emplacement de ces dispositifs, comme des zones surpeuplées ou des transports en commun, a indiqué Phelan.

La police australienne n’avait aucune idée que l’une ou l’autre de ces attaques était en préparation jusqu’à ce qu’ils reçoivent une missive d’Israël le 26 juillet. Ils ont arrêté les deux hommes le 29 juillet.

L’unité 8200

Mercredi, l’armée israélienne a également révélé avoir contrecarré une récente cyber-attaque iranienne contre les systèmes public et privé israéliens, bien qu’elle n’ait pas fourni de détails supplémentaires sur les cibles visées et sur la date de la tentative d’attaque.

« Cette mise en échec a été possible grâce au suivi rapproché des activités du réseau iranien », a déclaré l’officier.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononce un discours à la 54e conférence de Munich sur la sécurité, le 16 février 2018 (Photo AFP / DPA / Sven Hoppe)

L’unité du renseignement a également contribué à réduire le nombre d’attentats terroristes en Cisjordanie perpétrés par des « loups solitaires » – des personnes qui agissent indépendamment, sans la direction d’un groupe terroriste – grâce à des algorithmes spéciaux qui identifient les assaillants potentiels.

« Nous travaillons en étroite collaboration avec toutes les divisions et les commandements régionaux. Le travail de l’unité est pertinent d’un point de vue critique et opérationnel, en aidant directement les activités des forces sur le terrain », a déclaré l’officier.

L’unité 8200 est l’une des plus grandes unités de l’armée israélienne.

Selon le Premier ministre, cette unité est la « deuxième plus grande » agence de sécurité nationale du monde, après celle des Etats-Unis.

« Les Etats-Unis sont 42 fois plus grands que l’Etat d’Israël. Sa NSA n’est pas 42 fois plus importante que la NSA israélienne ; ce n’est même pas dix fois sa taille », a déclaré vendredi Netanyahu aux chefs d’entreprise de Munich.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...