Israël accuse le roi de Jordanie pour les violences sur le mont du Temple
Rechercher

Israël accuse le roi de Jordanie pour les violences sur le mont du Temple

Israël affirme que le Waqf islamique de Jérusalem, sous les auspices d'Amman, a rompu le fragile statu quo

Manifestation de solidarité avec les émeutiers de la mosquée al-Aqsa  dans la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 18 septembre 2015 (Crédit photo: Flash90)
Manifestation de solidarité avec les émeutiers de la mosquée al-Aqsa dans la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 18 septembre 2015 (Crédit photo: Flash90)

Israël a accusé lundi le roi Abdallah II de Jordanie d’avoir une part de « responsabilité » dans la poursuite des affrontements sur le mont du Temple, un jour après que le roi de Amman ait déclaré que le site était réservé aux seuls Musulmans.
 
« Ne fuyez pas votre responsabilité », aurait dit les Israéliens au souverain hachémite dans un message exceptionnellement fort, selon la Deuxième chaîne.

« Le Waqf » [chargé de superviser les lieux saints musulmans sur le mont du Temple] « a rompu le statu quo en laissant des émeutiers armés de pierres dormir dans la mosquée al-Aqsa, » a accusé Israël, faisant référence aux trois jours de violence sur le site sacré la semaine dernière, lors de la fête juive de Rosh Hashanah.

Le Waqf islamique opère sous les auspices de la monarchie jordanienne.

Le roi Abdallah II avait déclaré dimanche à une délégation de députés arabes de la Knesset que la mosquée al-Aqsa dans la Vieille Ville de Jérusalem était pour « seulement pour la prière musulmane. »

Il a réitéré sa critique de la réaction d’Israël face à l’escalade récente de la violence sur le mont du Temple, où est située le complexe de la mosquée.

L’agitation sur le site avait commencé dimanche dernier, à la veille de Rosh Hashana, après que la police, suite à des informations du service de sécurité du Shin Bet, soit intervenue sur le complexe et a trouvé des bombes artisanales et d’autres armes improvisées, apparemment préparées pour une émeute visant à perturber les visites de Juifs sur le site.

« Qu’est-ce que Netanyahu tente d’obtenir avec cette action ; essaie-t-il de provoquer une explosion ? », a dmandé Abdallah lors d’une rencontre avec les élus de la Liste arabe unie à Amman, selon le site Maariv en hébreu.

Abdallah a dit que les récentes émeutes sur le mont du Temple – le site le plus sacré dans le judaïsme et le troisième site le plus sacré de l’islam – serait à l’ordre du jour lors de ses réunions à l’ONU la semaine prochaine.

Le souverain hachémite a par ailleurs appelé l’Union européenne à adopter une « position ferme » contre les « graves violations » israéliennes sur le mont du Temple.

Le roi a appelé, en recevant le président du Conseil européen Donald Tusk, la « communauté internationale et en particulier l’UE à prendre des positions fermes pour arrêter ces graves agressions et violations », selon un communiqué du palais royal.

Tamar Pileggi et l’AFP ont contribué à cet article

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...