Rechercher

Israël achète trois sous-marins militaires à l’Allemagne

Les trois sous-marins font partie d'une nouvelle série nommée "Dakar" et seront livrés dans les neuf prochaines années

Le directeur général du ministère de la Défense Amir Eshel, à droite, et Rolf Wirtz de ThyssenKrupp Marine Systems signent un accord pour l'achat par Israël de trois sous-marins à la base militaire de la Kirya à Tel Aviv, le 20 janvier 2022. (Crédit : Ministère de la Défense)
Le directeur général du ministère de la Défense Amir Eshel, à droite, et Rolf Wirtz de ThyssenKrupp Marine Systems signent un accord pour l'achat par Israël de trois sous-marins à la base militaire de la Kirya à Tel Aviv, le 20 janvier 2022. (Crédit : Ministère de la Défense)

Le ministère israélien de la Défense a annoncé jeudi la signature d’un accord avec l’Allemagne pour l’achat de trois sous-marins auprès du groupe allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) pour environ trois milliards d’euros.

Le gouvernement allemand financera une partie de l’achat par une subvention unique, conformément à un accord signé entre les deux pays en 2017.

Cet accord intervient au terme d’un « processus de planification et de négociation ayant duré plusieurs années », a déclaré le ministre de la Défense Benny Gantz, cité dans un communiqué de ses services.

Selon les analystes, ces négociations ont été ralenties et compliquées par des allégations de pots-de-vin versés par ThyssenKrupp à des fonctionnaires israéliens impliqués dans le marché alors que Benjamin Netanyahu était à la tête du gouvernement [de 2009 à juin dernier].

Le ministre de la Défense Benny Gantz prend la parole lors d’une cérémonie à la mémoire des soldats israéliens tués lors de la Seconde Guerre du Liban, au Hall national du souvenir au Mont Herzl à Jérusalem, le 24 juin 2021. (Olivier Fitoussi/Flash90)

M. Gantz a tenu à « remercier le gouvernement allemand pour son aide à faire avancer cet accord et pour son engagement envers la sécurité d’Israël ».

« L’acquisition de trois sous-marins avancés et opérationnels s’ajoute à une série de mesures que nous avons prises dans l’année qui vient de s’écouler pour équiper et renforcer l’armée israélienne », a-t-il expliqué.

Le Premier ministre Naftali Bennett a défendu aussi l’accord d’achat de sous-marins à l’Allemagne, suite à la controverse sur le coût de la transaction et aux allégations de corruption liées à l’achat de navires militaires.

« La signature de l’accord sur les sous-marins renforce de manière très significative la sécurité nationale d’Israël. L’achat des sous-marins assurera la continuité de nos capacités et de notre supériorité stratégique pour les années à venir », lit-on dans un communiqué de son bureau.

Il a également déclaré que le gouvernement qu’il dirige s’est efforcé d’agir avec « intégrité » en matière de marchés publics de la défense, y compris « sur cette question ».

L’accord prévoit également la construction d’un simulateur d’entraînement en Israël, et la fourniture de pièces détachées.

Les trois sous-marins font partie d’une nouvelle série nommée « Dakar » et seront livrés dans les neuf prochaines années, précise le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...