Rechercher

Israël attendra l’approbation de la FDA pour vacciner les enfants de 5 à 11 ans

Pour Sharon Alroy-Preis, le problème est différent de celui des doses de rappel; le taux de positivité est le plus bas en un mois et demi; un entraîneur de basket meurt du virus

Un Israélien reçoit le vaccin COVID-19 le 20 septembre 2021 à Jérusalem (Olivier Fitoussi/Flash90)
Un Israélien reçoit le vaccin COVID-19 le 20 septembre 2021 à Jérusalem (Olivier Fitoussi/Flash90)

Une responsable de la santé a confirmé mercredi qu’Israël attendrait l’approbation de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis avant de commencer à administrer les vaccins COVID-19 aux enfants âgés de 5 à 11 ans, comme il l’a également fait avant de commencer à vacciner ceux âgés de 12 à 16 ans.

« Nous attendons une approbation réglementaire », a déclaré le Dr Sharon Alroy-Preis, chef des services de santé publique du ministère, à la radio de l’armée.

Pfizer a déclaré lundi que son vaccin COVID-19 est efficace pour les enfants âgés de 5 à 11 ans. Le dosage plus faible pour les enfants plus jeunes s’est également avéré sûr, avec des effets secondaires temporaires similaires ou inférieurs – tels que le bras douloureux, la fièvre ou les courbatures – que les adolescents connaissent, a déclaré la société.

Mme Alroy-Preis a déclaré que la question de la vaccination des jeunes enfants était différente de celle de la troisième injection de rappel, qu’Israël a commencé à administrer avant même que la FDA ne se penche sur la question, car « les données nous ont permis de constater que la protection du vaccin diminuait. »

La FDA devait annoncer sa décision sur les rappels mercredi, quelques jours après que son groupe d’experts les a recommandés uniquement pour les personnes âgées de plus de 65 ans ou à haut risque.

Israël a également commencé par distribuer les troisièmes doses à ces groupes, avant de les étendre à toute personne âgée de 12 ans et plus si cinq mois se sont écoulés depuis leur deuxième injection.

Le docteur Sharon Alroy Preis, cheffe des services de santé publique au ministère de la Santé, au bureau du Premier ministre de Jérusalem, le 14 juillet 2021. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Dans le même temps, les données du ministère de la Santé ont indiqué que 85 % des nouveaux patients graves atteints du COVID-19 et âgés de moins de 60 ans n’avaient reçu aucune dose de vaccin, selon le site d’information Ynet. Seuls 2,3 % d’entre eux ont reçu trois doses de vaccin, et les autres ont reçu deux doses.

Au total, plus de 70 % des patients actuels atteints de COVID-19 grave ne sont pas vaccinés.

Le Dr Erez Barenboim, directeur de l’hôpital Assuta d’Ashdod, a déclaré mercredi que « toute personne qui ne se fait pas vacciner joue pratiquement à la roulette russe avec sa vie. »

Le docteur Erez Barenboim, directeur général Assuta Hospital à Ashdod (Crédit : Erez Barenboim)

Le ministère de la Santé a déclaré mercredi que 4 800 nouveaux cas de coronavirus ont été confirmés la veille, alors que les tests ont légèrement baissé au cours du premier jour de la fête de Souccot.

Le taux de tests positifs était de
4,7 %, le plus bas depuis un mois et demi.

Le ministère a également indiqué qu’à la date de mercredi matin, 6 073 103 Israéliens avaient reçu au moins une dose de vaccin, 5 593 597 avaient reçu deux injections et 3 104 708 avaient reçu un rappel. La population totale, y compris les enfants qui ne peuvent pas être vaccinés, est d’environ 9,3 millions de personnes.

On a recensé 74 898 cas actifs, dont 1 123 dans les hôpitaux. Parmi eux, 723 étaient dans un état grave, dont 251 dans un état critique.

Quinze décès supplémentaires ont eu lieu pendant la nuit, portant le nombre total à 7 582.

L’une des personnes décédées est l’entraîneur de basket-ball Eric Alfasi, 49 ans, qui a été hospitalisé il y a trois semaines et est décédé mercredi des complications du COVID-19.

L’entraîneur principal de l’Hapoel Eilat, Eric Alfasi, lors du match de la Premier League israélienne de basket-ball entre l’Hapoel Fattal Eilat et l’Hapoel Jérusalem à la Jerusalem Pais Arena, le 21 décembre 2019. (Flash90)

Alfasi a été l’entraîneur de l’équipe nationale junior d’Israël et l’entraîneur adjoint de l’équipe adulte. Il a été l’entraîneur de la saison de la Premier League israélienne de basket-ball en 2010, lorsqu’il entraînait le Barak Netanya, et il a entraîné de nombreuses autres équipes de haut niveau.

La ligue a déclaré que le match de mercredi soir en quart de finale de la coupe de la ligue entre le Maccabi Tel Aviv et le Maccabi Rishon LeZion commencerait par une minute d’applaudissements pour Alfasi, et que les joueurs des deux équipes porteraient un brassard noir.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...