Israël en guerre - Jour 140

Rechercher
"It's gonna be phenomenal"

Israël compte sur Noa Kirel pour remporter l’Eurovision

La chanteuse pop espère porter sa "Licorne" au sommet du concours de Liverpool, mais elle devra faire face à la concurrence de la Suède, de la Finlande et de la France

  • La chanteuse israélienne Noa Kirel répétant sa chanson "Unicorn" sur la scène du Liverpool Arena à Liverpool, au Royaume-Uni, le 3 mai 2023. (Crédit : Sarah Louise Bennett/EBU)
    La chanteuse israélienne Noa Kirel répétant sa chanson "Unicorn" sur la scène du Liverpool Arena à Liverpool, au Royaume-Uni, le 3 mai 2023. (Crédit : Sarah Louise Bennett/EBU)
  • La chanteuse Noa Kirel lors de sa première répétition sur la scène de l'Eurovision, à Liverpool, le 1er mai 2023. (Crédit : Eran Levi/Kan)
    La chanteuse Noa Kirel lors de sa première répétition sur la scène de l'Eurovision, à Liverpool, le 1er mai 2023. (Crédit : Eran Levi/Kan)
  • Noa Kirel dans le clip de sa chanson "Unicorn" pour l'Eurovision 2023. (Crédit : La chaîne publique israélienne Kan)
    Noa Kirel dans le clip de sa chanson "Unicorn" pour l'Eurovision 2023. (Crédit : La chaîne publique israélienne Kan)
  • Noa Kirel dans le clip de sa chanson "Unicorn" pour l'Eurovision 2023. (Crédit : Kan)
    Noa Kirel dans le clip de sa chanson "Unicorn" pour l'Eurovision 2023. (Crédit : Kan)
  • La chanteuse Noa Kirel annonçant sa participation à l'Eurovision 2023, lors d'une conférence de presse, à Tel Aviv, le 10 août 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
    La chanteuse Noa Kirel annonçant sa participation à l'Eurovision 2023, lors d'une conférence de presse, à Tel Aviv, le 10 août 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
  • Noa Kirel répétant "Unicorn" pour l'Eurovision au Liverpool Arena, à Liverpool, au Royaume-Uni, le 1er mai 2023. (Crédit : Corinne Cumming/EBU)
    Noa Kirel répétant "Unicorn" pour l'Eurovision au Liverpool Arena, à Liverpool, au Royaume-Uni, le 1er mai 2023. (Crédit : Corinne Cumming/EBU)

Ça va être « phénoménal ».

Lorsque le concours international de la chanson l’Eurovision 2023 débutera mardi soir à Liverpool avec sa première demi-finale, la star israélienne de la pop Noa Kirel a l’intention de chevaucher sa « licorne » jusqu’à la victoire.

La chanson de Kirel, qui défie les genres et sa chorégraphie qui défie la gravité, ont fait l’objet d’une attention particulière avant le concours, mais elle devra faire face à une bataille difficile pour remporter le trophée de cette année.

Pour la première fois depuis 2014, Israël a sélectionné son candidat à l’Eurovision par l’intermédiaire d’une commission de sélection interne mise en place par la chaîne publique israélienne Kan – en rupture par rapport aux sept dernières années, où le concurrent israélien au célèbre concours de chant était choisi lors d’une émission de télé-réalité. En choisissant Kirel, 22 ans, Kan mise sur sa notoriété et son expérience en tant que l’une des pop stars les plus célèbres du pays, avec une gamme de succès radiophoniques et une attention constante de la part des tabloïds.

Mais la concurrence est féroce : la Suédoise Loreen, qui a remporté l’Eurovision en 2012, est considérée comme la grande favorite pour une nouvelle victoire avec « Tattoo ».

La Finlande, avec sa chanson techno-métal-rap bizarre « Cha Cha Cha », et la France, avec sa chanson d’amour typiquement française « Evidemment », sont également de sérieux candidats.

La chanson « Unicorn » de Kirel est chantée en grande partie en anglais, avec quelques phrases en hébreu. Ses paroles semblent défendre l’indépendance (« Je vais me tenir ici, telle une licorne/Ici, toute seule ») avec un refrain qui joue avec les mots « féminin » et « phénoménal ».

Avant son départ pour Liverpool, Kirel a rencontré le président Isaac Herzog à Jérusalem et lui a dit que « Unicorn » parlait « d’être qui nous sommes, de nous accepter comme nous sommes, de nous aimer nous-mêmes, d’être juifs face au monde ». « C’est une chanson qui appelle à la diversité et à l’acceptation. »

Mardi soir, Kirel se produira en 9e position lors de la deuxième demi-finale, dans l’espoir de recueillir suffisamment de votes pour accéder à la grande finale de samedi soir.

« Unicorn » a été co-écrite par Kirel, Yinon Yahel, May Sfadia et l’auteur-compositeur Doron Medalie, qui a également co-écrit « Toy », la chanson de Netta Barzilaï qui avait remporté l’Eurovision en 2018.

La chanteuse Noa Kirel, à droite, en faisant le symbole de la « licorne » avec le président Isaac Herzog et son épouse, Michal, avant le départ de Kirel pour représenter Israël à l’Eurovision avec la chanson « Unicorn ». (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Medalie, qui se trouve à Liverpool cette semaine avec la délégation israélienne, a déclaré au Times of Israel qu’il pensait qu’Israël avait une chance de gagner, s’il parvenait à obtenir un soutien international suffisant.

« C’est la 50e année qu’Israël participe à la compétition », a déclaré Medalie. « Afin d’atteindre la victoire, j’en appelle à tous ceux qui nous lisent et qui sont intéressés : nous avons besoin de votre aide. »

Mardi matin, les tableaux des cotes de paris de l’Eurovision – qui ont prédit avec précision un certain nombre de gagnants précédents – classaient Kirel à la 7e place, ce qui serait la meilleure performance d’Israël depuis la victoire de Barzilaï en 2018.

Selon les données publiées par Spotify la semaine dernière, « Unicorn » a été le neuvième chant le plus écouté parmi les chansons de l’Eurovision de cette année dans les pays participants. La Suède arrive en tête de la liste des chansons Eurovision les plus populaires, suivie de l’Italie et de la Norvège.

Netta Barzilaï, au centre, et Doron Medalie, à sa gauche, célébrant la victoire d’Israël à l’Eurovision 2018, à Lisbonne, au Portugal. (Crédit : UER)

Medalie a déclaré que les partisans d’Israël dans le monde entier devraient utiliser les réseaux sociaux pour convaincre leurs partisans de voter pour Kirel lors de la demi-finale de mardi et, en supposant qu’elle se qualifie, lors de la grande finale de samedi.

Pour la première fois cette année, les résidents des pays qui ne participent pas à l’Eurovision pourront également voter, soit via l’application Eurovision, soit via un site web dédié (il faut payer pour voter depuis n’importe quel pays). Tous les votes des pays non membres seront comptabilisés ensemble et compteront comme un pays supplémentaire.

Autre changement par rapport aux années précédentes, les demi-finales seront jugées uniquement sur la base du vote télévisé, tandis que la finale sera décidée sur la base d’une combinaison des votes du jury et du vote télévisé.

Cette année, 37 pays sont en lice pour le grand prix, à l’exception de la Russie, exclue par l’Union européenne de radio-télévision (UER) à la suite de son invasion de l’Ukraine. Une poignée d’autres pays se sont retirés pour des raisons financières.

Medalie a déclaré que, bien qu’il ait assisté aux répétitions des autres concurrents, il s’est entièrement concentré sur Kirel depuis son arrivée à Liverpool.

« Je dois admettre que cette année, je me concentre exclusivement sur notre performance, afin qu’elle soit la plus excitante et la plus incroyable », a-t-il déclaré. « Les autres ne m’intéressent pas autant. »

Medalie a déclaré que le fait de monter enfin sur la scène officielle de l’Eurovision la semaine dernière pour répéter après des mois de préparation avait été « la partie la plus excitante, mais que cela exige surtout une concentration maximale de la part de chacun » pour que tout soit parfait avant le concours.

Noa Kirel répétant « Unicorn » pour l’Eurovision au Liverpool Arena, à Liverpool, au Royaume-Uni, le 1er mai 2023. (Crédit : Corinne Cumming/EBU)

Kirel ne sera pas la seule candidate juive cette année : la Britannique Mae Muller, qui interprétera le numéro de danse « I Wrote a Song », a également des origines juives et a parlé dans le passé de la fuite d’Allemagne nazie de son grand-père.

Kirel ne sera pas non plus la seule Israélienne à monter sur scène à Liverpool cette semaine. La gagnante de 2018, Netta Barzilaï, a été invitée à se produire pendant l’entracte de la grande finale de samedi soir, aux côtés de cinq autres artistes emblématiques de l’Eurovision.

« L’Eurovision a de nouveau appelé, et je ne pouvais pas dire non, vous m’avez manqué », a posté Barzilaï sur Instagram le mois dernier après l’annonce de la nouvelle. « On se voit à Liverpool ! »

Mae Muller, du Royaume-Uni, au studio de l’Eurovision 2023, à Liverpool, au Royaume-Uni, le 6 mai 2023. (Crédit : Corinne Cumming/EBU)

Le concours de cette année est organisé au Royaume-Uni après que l’Ukraine a remporté le concours de 2022 à Turin, en Italie, profitant d’une vague de sympathie géopolitique à la suite de l’invasion russe. L’Union Européenne de Radiodiffusion (UER), qui organise le concours, a déclaré qu’elle ne pouvait pas organiser le concours de cette année en Ukraine en toute sécurité et a donc demandé au Royaume-Uni de l’accueillir à sa place.

C’est la première fois depuis 1980 que le pays vainqueur n’organise pas le concours suivant. La dernière fois, Israël avait remporté le concours en 1978 et 1979 et avait refusé de l’organiser pour la deuxième fois consécutive. La dernière fois que le Royaume-Uni a accueilli l’Eurovision, en 1998, c’est la chanteuse israélienne Dana International qui a remporté le concours avec sa chanson « Diva ».

La semaine dernière, Kirel a déclaré à la chaîne YouTube officielle de l’Eurovision que le fait de retourner dans le pays où Dana a gagné pourrait s’avérer être un porte-bonheur.

« Peut-être que c’est une bénédiction, je ne sais pas, je vois le côté positif », a-t-elle déclaré. « Peut-être est-ce pour moi une bénédiction. Je l’espère. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.