Israël « confirme pleinement » notre position sur la Shoah, affirme la Pologne
Rechercher

Israël « confirme pleinement » notre position sur la Shoah, affirme la Pologne

Jaroslaw Kaczynski, chef du parti Droit et justice, a souligné que la déclaration conjointe et l'amendement devraient mettre fin au débat sur la loi controversée

Mateusz Morawiecki (à droite), Premier ministre polonais, serre la main de Jaroslaw Kaczynski, leader du parti PiS (Droit et Justice), au palais présidentiel de Varsovie, le 8 décembre 2017 (AFP / Janek Skarzynski)
Mateusz Morawiecki (à droite), Premier ministre polonais, serre la main de Jaroslaw Kaczynski, leader du parti PiS (Droit et Justice), au palais présidentiel de Varsovie, le 8 décembre 2017 (AFP / Janek Skarzynski)

Le dirigeant influent du parti au pouvoir en Pologne a estimé que la déclaration commune des Premiers ministres polonais et israélien « confirme pleinement la position de la Pologne » sur les nazis et devrait mettre fin aux débats hostiles sur la loi polonaise sur les propos relatifs à la Shoah.

La déclaration a été publiée mercredi après que les parlementaires polonais ont révisé la loi pour supprimer la possibilité de peines de prison pour le fait d’accuser les Polonais des crimes de l’Allemagne nazie.

Jaroslaw Kaczynski, chef du parti Droit et Justice, a déclaré au site d’information Niezalezna que l’objectif de la déclaration de Mateusz Morawiecki de Pologne et Benjamin Netanyahu d’Israël était de « montrer au monde et à nos nations que nous sommes parvenus à un accord sur ce point ».

Kacyznski a déclaré qu’en acceptant la déclaration, les autorités israéliennes « confirment pleinement la position de la Pologne » sur la responsabilité de l’Allemagne dans la Shoah.

Israël et la Pologne ont mis fin jeudi à un différend houleux au sujet de la loi polonaise sur la Shoah, Varsovie abandonnant les sanctions pour avoir imputé les crimes nazis au pays et Israël reconnaissant certaines des préoccupations de la Pologne.

En lisant une déclaration conjointe des deux gouvernements, le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est félicité de la décision polonaise d’amender la loi et a attribué cette décision à la défense de la vérité par Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...