Rechercher

Israël prolongera les visas des réfugiés ukrainiens et leur permettra de travailler

La décision a été saluée par la députée travailliste Ibtisam Maraana qui a remercié Ayelet Shaked et son bureau "d'avoir pris une décision juste et morale"

Des immigrants ukrainiens, rescapés des combats en Ukraine, arrivent à l’aéroport Ben Gurion, le 17 mars 2022. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)
Des immigrants ukrainiens, rescapés des combats en Ukraine, arrivent à l’aéroport Ben Gurion, le 17 mars 2022. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)

Le ministère de l’Intérieur a annoncé lundi qu’il prolongera automatiquement les visas touristiques des citoyens ukrainiens actuellement en Israël jusqu’au 30 juin, et ne les empêchera pas de travailler dans le pays.

Depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février, plus de 28 000 Ukrainiens sont entrés en Israël, rejoignant les milliers de personnes qui se trouvaient déjà dans le pays lorsque la guerre a éclaté.

Comme la plupart des touristes qui entrent dans le pays, les Ukrainiens ont reçu un visa d’entrée de trois mois, qui expirera bientôt pour les premiers arrivés. Selon l’annonce du ministère de l’Intérieur, les visas seront automatiquement prolongés sans que les réfugiés ukrainiens n’aient besoin de se rendre dans un bureau gouvernemental.

Il en va de même pour les Ukrainiens qui se trouvaient illégalement en Israël au début de la guerre ; ils ne seront pas expulsés, mais ne sont pas autorisés à travailler.

La ministre de l’Intérieur, Ayelet Shaked, a déclaré qu’au cours du mois de juin, elle réexaminerait la question et prendrait une nouvelle décision sur le statut des Ukrainiens arrivés en Israël avant et après l’invasion russe.

La décision a été saluée par la députée travailliste Ibtisam Maraana, présidente de la commission de la Knesset pour les travailleurs étrangers. Maraana a déclaré sur Twitter qu’il s’agissait d’une « très bonne nouvelle » et a remercié Shaked et son bureau « d’avoir pris une décision juste et morale. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...