Rechercher

Israël se prépare à lancer un ballon géant de détection de missiles dans le nord

Les capteurs à bord de l'aérostat sont destinés à identifier les munitions entrantes à longue portée

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Israël se prépare à lancer un nouveau ballon massif équipé d’un système avancé de détection de missiles et d’aéronefs dans le nord du pays, a annoncé mercredi le ministère de la Défense.

Le déploiement du système radar – dont la date précise n’a pas été dévoilée, mais qui ne devrait tarder – s’inscrit dans le cadre d’un effort général de l’armée de l’air israélienne visant à améliorer les défenses aériennes du pays, en particulier dans le nord, en raison de la prolifération de drones iraniens et de missiles de croisière dans la région.

Le système de détection, surnommé « Rosée du ciel », est destiné à être déployé à haute altitude afin de détecter les missiles à longue portée, les missiles de croisière et les drones, a déclaré le ministère.

Israël maintient déjà un ensemble de systèmes radar afin de détecter les menaces entrantes, mais le nouvel aérostat est destiné à compléter et à améliorer ces capacités existantes en plaçant les capteurs à haute altitude.

« Le système de capteurs surélevés offre un avantage technologique et opérationnel important pour une détection précoce et précise des menaces », a déclaré Boaz Levy, PDG d’Israel Aerospace Industries, qui a contribué au développement du système.

« Cette technologie augmente la fiabilité de l’image de surveillance aérienne et augmente l’efficacité contre une gamme de cibles », a-t-il déclaré.

Le nouvel aérostat, l’un des plus grands du genre, a été développé en coentreprise par l’Organisation de défense antimissile d’Israël et l’Agence de défense antimissile des États-Unis pendant plusieurs années. Ces derniers mois, le système a subi des tests finaux et se trouvait en cours de préparation pour un déploiement opérationnel dans le nord d’Israël.

Un dirigeable massif contenant un système radar avancé qu’Israël prévoit de déployer dans le nord d’Israël pour détecter les missiles et les drones entrants, vu à sa base d’origine le 3 novembre 2021. (Crédit : Ministère de la Défense)

« Au cours de plusieurs campagnes d’essais en vol menées ces derniers mois, nous avons démontré les capacités exceptionnelles de la défense antimissile à plusieurs niveaux d’Israël – y compris contre les missiles de croisière », a déclaré le directeur de l’Organisation de défense antimissile d’Israël, Moshe Patel.

Le chef de l’armée de l’air israélienne, Amikam Norkin, a salué le nouveau système, affirmant qu’il « nous permettrait de construire une image de surveillance aérienne plus précise et plus large ».

Il a ajouté que « l’armée de l’air israélienne dispose à la fois de systèmes défensifs et offensifs pour défendre l’État d’Israël et sa souveraineté ».

Le vice-amiral Jon Hill, directeur de l’Agence américaine de défense antimissile, a déclaré que le système visait à renforcer « l’avantage militaire qualitatif » d’Israël, un terme technique faisant référence à la supériorité du pays dans la région, que les États-Unis sont légalement tenus de défendre.

L’armée israélienne craint que, dans les années à venir, cette supériorité ne soit mise à l’épreuve alors que l’Iran envahit le Moyen-Orient avec ses drones et ses missiles de croisière, un phénomène représentant une plus grande menace pour Israël que les simples roquettes que les groupes terroristes de la région possédaient jusqu’à présent.

À la lumière de cette menace, Tsahal a l’intention de mettre en place une couverture défensive complète et permanente sur l’espace aérien dans le nord d’Israël au cours des deux prochaines années, avec des projets pour étendre à terme cette couverture à l’ensemble du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...