Israël serait sur le point d’acheter 18 millions de vaccin, sans vote du cabinet
Rechercher

Israël serait sur le point d’acheter 18 millions de vaccin, sans vote du cabinet

L'accord initial, en suspens en raison de querelles politiques, portait sur le double de doses ; le prix sera payé à partir des fonds excédentaires du ministère des Finances

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (à droite) et le ministre de la Santé Yuli Edelstein (à gauche) assistent à une cérémonie pour l'arrivée d'un avion transportant une cargaison de vaccins anti-coronavirus Pfizer-BioNTech, à l'aéroport Ben Gurion près de la ville israélienne de Tel Aviv, le 10 janvier 2021. (Motti MILLROD / POOL / AFP)
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (à droite) et le ministre de la Santé Yuli Edelstein (à gauche) assistent à une cérémonie pour l'arrivée d'un avion transportant une cargaison de vaccins anti-coronavirus Pfizer-BioNTech, à l'aéroport Ben Gurion près de la ville israélienne de Tel Aviv, le 10 janvier 2021. (Motti MILLROD / POOL / AFP)

Alors qu’un accord plus ancien est actuellement bloqué suite à des querelles politiques, Israël serait sur le point de finaliser un nouveau contrat avec Pfizer et Moderna concernant l’achat d’environ 18 millions de doses de vaccin supplémentaires – soit la moitié du nombre envisagé dans un accord initial.

Selon l’accord, Israël va acquérir immédiatement 18 millions de doses de vaccin auprès des deux firmes, a noté dimanche la Douzième chaîne, avec l’option d’acheter 18 millions de doses supplémentaires. Le contrat initial aurait autorisé l’État juif à acheter 36 millions de vaccin en une seule fois – la vaste majorité venant de Pfizer (comme c’est le cas également dans le cadre du nouvel accord) – une initiative à laquelle s’opposerait le parti Kakhol lavan, au sein de la coalition.

La chaîne a expliqué que l’accord, qui coûtera 1,5 milliard de shekels, sera honoré à l’aide des fonds excédentaires du ministère de la Défense, ce qui permet de contourner la nécessité d’un vote au cabinet ou à la Knesset.

Selon la chaîne, Kakhol lavan serait satisfait de ce contrat qui sera approuvé dès lundi. Le parti ne cherchera pas à bloquer sa mise en œuvre.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et le ministre de la Défense Benny Gantz se tournent le dos lors de la prestation de serment de la 24e Knesset. (Bureau du porte-parole de la Knesset)

Le gouvernement devait donner son accord au contrat initial lors d’une réunion du cabinet qui avait eu lieu le mois dernier mais le ministre de la Défense, Benny Gantz, de Kakhol lavan, avait annulé la rencontre en raison du refus opposé par le Premier ministre Benjamin Netanyahu d’organiser un vote pour désigner un ministre de la Justice permanent. Il n’y a pas de ministre de la Justice actuellement en Israël après la fin du mandat transitoire de Gantz à ce poste, au début du mois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...