Rechercher

Israël, une « liqueur grisante » pour les Juifs dit le chanteur de Counting Crows

Le membre fondateur et chanteur lead du groupe de rock, qui se produit à Raanana mercredi, dit que cela fait des décennies qu'il rêvait de jouer dans l'État juif

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Adam Duritz des Counting Crows, s'exprimant dans Times Will Tell, le podcast hebdomadaire du Times of Israel, avant son concert du 14 septembre à Raanana (Crédit : Times Will Tell)
Adam Duritz des Counting Crows, s'exprimant dans Times Will Tell, le podcast hebdomadaire du Times of Israel, avant son concert du 14 septembre à Raanana (Crédit : Times Will Tell)

Adam Duritz a attendu des décennies pour jouer en Israël, un endroit qu’il « adore », a déclaré le chanteur des Counting Crows au Times of Israel.

« J’ai des souvenirs assez forts en Israël », a déclaré Duritz, 58 ans, qui a atterri dimanche matin à Tel Aviv, avant la représentation du groupe ce mercredi à Raanana.

L’intégralité des commentaires de Duritz sera diffusée sur Times Will Tell, un podcast hebdomadaire du ToI en anglais qui sort le mercredi pour les abonnés et le vendredi pour tous les lecteurs du Times of Israel.

Duritz a visité Israël plusieurs fois pendant son adolescence, des séjours durant lesquels il a fait des randonnées dans le Sinaï, et travaillé dans un kibboutz. Plus tard il a pris des cours de Torah à Jérusalem, un « endroit poignant » pour lui, dit-il.

Le chanteur du groupe fondé en Californie, connu pour des tubes tels que « Mr. Jones », « Round Here » et « Accidentally In Love », a déclaré que le travail physique qu’il avait effectué dans le kibboutz était à la base des emplois de paysagiste et de constructeur qu’il a occupés plus tard pour subvenir à ses besoins pendant qu’il développait sa carrière musicale.

Il a également parlé de ses propres luttes avec la religion et la foi, et de la façon dont ces questions se retrouvent dans sa musique.

Bien que les questions religieuses ne jouent plus vraiment de rôle dans la musique de Duritz, il y a des choses en Israël « qui me touchent beaucoup », a-t-il dit. « Être ici est enivrant et dans ce sens, c’est une liqueur grisante ».

« C’est un pays rempli de Juifs, plutôt que de n’être qu’un parmi d’autres », dit Duritz. « Dans le reste du monde, vous faites partie d’une minorité et ici vous êtes la majorité, et c’est unique. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...