Israël va libérer des dizaines de demandeurs d’asile détenus
Rechercher

Israël va libérer des dizaines de demandeurs d’asile détenus

Suite à l’abandon de son programme d’expulsion, Israël libèrera 58 demandeurs d'asile africains de la prison de Sharonim

Des migrants africains détenus à Holot, au sud d'Israël près de la frontière égyptienne, le 4 février 2018. (Crédit : MENAHEM KAHANA/AFP)
Des migrants africains détenus à Holot, au sud d'Israël près de la frontière égyptienne, le 4 février 2018. (Crédit : MENAHEM KAHANA/AFP)

Israël libèrera 58 demandeurs d’asile africains du centre de détention de Sharonim aujourd’hui suite à l’abandon de son programme d’expulsion controversé qui les aurait expulsés de force vers des pays tiers non désignés.

Les demandeurs d’asile avaient été emprisonnés pour avoir refusé d’être expulsés « volontairement » au Rwanda avant le 1er avril, dans le cadre d’un plan gouvernemental qui a depuis été suspendu.

Alors que le Rwanda a catégoriquement nié l’existence d’un accord avec Israël, l’Autorité de la population, de l’immigration et des frontières a déclaré qu’elle libérerait 58 migrants du centre de détention du Néguev.

Plus tôt dans l’après-midi, l’Etat a déclaré à la Haute Cour de justice qu’il travaillait toujours à la négociation d’un accord d’expulsion avec un autre pays non désigné, qui serait l’Ouganda selon de nombreuses sources.

Si cet accord échoue également ou est rejeté par le procureur général, le gouvernement a déclaré qu’il libérerait les 270 demandeurs d’asile restants détenus à Sharonim.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...