Israël, « votre pays », dit Trump aux Juifs américains
Rechercher

Israël, « votre pays », dit Trump aux Juifs américains

Lors d'une fête de Hanoukka à la Maison Blanche, le président a insinué que les Juifs éprouvent une double-loyauté envers Israël

Le président américain Donald Trump et la First lady  Melania Trump lors d'une fête de Hanoukka avec des survivants de la Shoah à la Maison Blanche à Washington, le 6 décembre 2018 (Crédit :  Brendan Smialowski / AFP)
Le président américain Donald Trump et la First lady Melania Trump lors d'une fête de Hanoukka avec des survivants de la Shoah à la Maison Blanche à Washington, le 6 décembre 2018 (Crédit : Brendan Smialowski / AFP)

WASHINGTON — Le président américain Donald Trump a déclaré aux Juifs américains que son vice-président portait beaucoup d’affection à « votre pays », insinuant l’idée d’une double loyauté envers Israël.

« Je veux remercier le vice-président Mike Pence », a dit Trump lors de l’une des deux cérémonies organisées pour Hanoukka à la Maison Blanche. « Un soutien énorme – il vous soutient énormément. Et Karen aussi. Ils vont dans votre pays et ils l’adorent. Ils adorent ce pays. C’est une bonne chose, n’est-ce pas ?

Au moins une personne présente s’est alors manifestée, en criant : « Oui ! »

Les autres participants, dans l’assistance, n’ont pas été réellement enthousiasmées par cette insinuation – même non-intentionnelle – de double loyauté.

« Si Obama avait dit ça, un grand nombre des personnes, dans la salle, auraient crié au scandale », a commenté Eric Columbus, un responsable du département de la Justice de l’administration Obama, sur Twitter.

Le public – dans lequel figuraient l’envoyé israélien Ron Dermer et le magnat du casino Sheldon Adelson – a également applaudi avec ferveur Trump lorsqu’il a mentionné sa décision prise, l’année dernière, de la reconnaître Jérusalem en tant que capitale d’Israël, et, au début de l’année, de transférer de l’ambassade américaine dans la ville sainte. ,

Trump a fait cette annonce il y a très exactement un an, le 6 décembre 2017, rompant avec des décennies de politique américaine et s’attirant de vives protestation dans le monde entier. Il est généralement salué lorsqu’il évoque le transfert de l’ambassade – qui a eu lieu le 14 mai – au cours de ses discours prononcés aux Etats-Unis.

L’homme d’affaires Sheldon Adelson durant une réception pour Hanoukka à la Maison Blanche à Washington, le 6 décembre 2018 (Crédit : Brendan Smialowski / AFP)

A la Maison Blanche, Trump a également accueilli huit survivants de la Shoah, disant qu’ils avaient subi « une malfaisance indescriptible ».

Le président a également évoqué la fusillade meurtrière survenue au mois d’octobre dans une synagogue de Pittsburgh, qui a fait 11 morts.

Il a expliqué qu’après ces assassinats « funestes », « nous réaffirmons notre devoir solennel pour lutter contre l’antisémitisme partout où il se trouve ». Trump a ajouté qu’il faut « éradiquer du monde cette haine infâme ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...