Jaffa : Manifestation contre des travaux sur un site musulman, 5 arrestations
Rechercher

Jaffa : Manifestation contre des travaux sur un site musulman, 5 arrestations

Deux garçons ont été arrêtés pour avoir brûlé des poubelles, deux pour avoir jeté des pierres aux policiers, un a été accusé d'avoir pointé un laser sur un hélicoptère de la police

Des pompiers israéliens s'activent pour éteindre un véhicule en feu à Jaffa, le 13 juin 2020, alors que les manifestations se poursuivent contre un projet de la ville de construire un abri pour SDF sur un ancien cimetière musulman. (Pompiers israéliens, Dan District)
Des pompiers israéliens s'activent pour éteindre un véhicule en feu à Jaffa, le 13 juin 2020, alors que les manifestations se poursuivent contre un projet de la ville de construire un abri pour SDF sur un ancien cimetière musulman. (Pompiers israéliens, Dan District)

Cinq habitants de Jaffa ont été arrêtés ce week-end à la suite de protestations contre le projet de construction d’un refuge pour sans-abri sur un terrain qui s’est avéré, lors des travaux, être un ancien cimetière musulman.

Samedi dernier, la police a arrêté deux garçons de 13 et 15 ans, soupçonnés d’avoir mis le feu à une benne à ordures. Du matériel pour allumer un feu a été trouvé en leur possession, a déclaré la police.

Deux autres jeunes hommes, âgés de 19 et 21 ans, ont été arrêtés parce qu’ils étaient soupçonnés d’avoir jeté des pierres sur les officiers qui avaient arrêté les deux garçons. Aucun policier n’a été blessé lors de l’incident.

Dans un autre incident à Jaffa, la police a déclaré avoir arrêté un homme de 23 ans au cours du week-end pour avoir pointé un rayon laser sur le pilote d’un hélicoptère de police, mettant ainsi « en danger le fonctionnement de l’hélicoptère et perturbant l’activité de la police ».

La police a déclaré que cet incident s’était produit mardi, et que le suspect était censé être en résidence surveillée au moment de l’incident. Sa détention préventive a été prolongée jusqu’à dimanche, date à laquelle il devait assister à une autre audience de détention préventive.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...